•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les troubles psychiatriques induits par le THC contrecarrés par des médicaments

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les troubles psychiatriques provoqués par une consommation de THC, le principal psychotrope de la marijuana, durant l'adolescence ont été contrés par une équipe ontarienne de chercheurs.

Le Dr Steven Laviolette et ses collègues de la Schulich School of Medicine & Dentistry de l'Université de Western Ontario ont eu recours à des produits pharmaceutiques pour bloquer les effets indésirables du THC.

La consommation chronique de marijuana durant l'adolescence est associée au développement de pathologies psychiatriques à l'âge adulte, notamment la schizophrénie.

Jusqu'à présent, les chercheurs ne saisissaient pas les mécanismes de ces effets sur le cerveau.

Nous avons identifié, dans le cortex préfrontal, un mécanisme spécifique qui serait impliqué dans les effets néfastes sur la santé mentale dus à la consommation de cannabis pendant l'adolescence.

Steven Laviolette

Son équipe a montré que l'exposition au THC pendant l'adolescence peut moduler l'activité d'un neurotransmetteur, appelé GABA, qui joue un rôle important dans la diminution de l'excitation des neurones dans le cortex frontal. S'il y a moins de GABA, le système nerveux devient hyperactif.

Cela peut conduire à des changements comportementaux et neuronaux similaires à ceux observés dans la pathologie de la schizophrénie.

Justine Renard. chercheuse postdoctorale

Renverser la tendance

L’équipe de recherche a utilisé des composés pharmaceutiques capables d'augmenter la quantité de GABA dans un modèle animal de schizophrénie. Elle a ainsi été capable d'inverser les effets néfastes du THC sur les anomalies comportementales et les altérations de l'activité neuronale, et donc de diminuer les symptômes apparentés à ceux de la schizophrénie.

Ces informations sont importantes, étant donné l'imminente légalisation de la marijuana au Canada. Par ailleurs, cela signifie que l'usage médicinal ou récréatif de la marijuana pourrait être combiné à des composés qui pourraient stimuler le GABA afin de bloquer les effets délétères du THC.

Steven Laviolette

La prochaine étape, selon les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Scientific Reports (Nouvelle fenêtre), sera d'examiner la combinaison de cannabinoïdes et de composés pharmaceutiques qui pourrait être efficace et sécuritaire.

Le saviez-vous?

En 2013, environ 3 millions de Canadiens de 15 ans et plus ont rapporté avoir déjà consommé du cannabis. Les adolescents et les jeunes adultes représentent les groupes où l’on retrouve les plus grandes proportions de consommateurs de cannabis au Québec et au Canada. (Institut national de santé publique du Québec)

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !