•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 conseils écologiques pour lutter contre l'érosion des sols

Le vent et les vagues créent de l'érosion.

Brackley Beach, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : CBC / Patricia Bourque

CBC

Les marées hautes, les vents et les activités humaines font des ravages sur les terres au bord de l'eau, mais une spécialiste offre des conseils pour freiner l'érosion des sols sans interférer avec l'écosystème naturel.

Des rives de la rivière Nashwaak aux plages de cailloux de Sandy Point Road, les Néo-Brunswickois utilisent une variété de méthodes pour lutter contre l'érosion des pentes, avec des succès variés.

L’érosion se produit lorsque la couche arable est usée à cause de l'eau, des vents violents et de l'activité humaine. Le processus provoque des dommages irréparables à l'habitat du rivage et menace les maisons, les routes et l'accès à la plage.

Prévenir l’érosion est une mission délicate, mais pas impossible.

Kirsten Ellis de la société Helping Nature Heal offre des conseils pour les personnes qui cherchent à freiner l'érosion des sols sans interférer avec l'écosystème naturel.

1. Rester naturel

Kirsten Ellis suggère d'utiliser une combinaison de ballots de foin, de débris ligneux et de plantes sauvages pour renforcer les sites propices à l'érosion.

Nous voulons protéger les sols exposés et d’y refaire pousser de la végétation afin de freiner la perte de sédiments.

Une citation de Kirsten Ellis

L’utilisation de ballots de foin offre une protection contre le vent, les vagues et l'absorption des eaux de pluie, un grand contributeur à l'érosion du littoral.

« Au fur et à mesure que le foin se décompose, il maintient l’humidité et fournit un bon environnement pour le développement des plantes après quelques mois. »

Les plantes peuvent alors s’accrocher au sol et tenir en place. « Même sur des côtes vraiment difficiles, ouvertes et exposées, cela fonctionne très bien ».

Du foin et des plantes sauvages sur un rivage à Halifax.

Quelques mois après les mesures anti-érosion, le sol est plus fort.

Photo : CBC / David Irish

2. Reconsidérer le mur de roches

Selon Kirsten Ellis, les gros rochers qui sont souvent érigés le long des côtes pourraient faire plus de mal que de bien.

Ces structures ont vraiment un impact sur l'écosystème.

Une citation de Kirsten Ellis

Au fur et à mesure que le niveau de la mer augmente, les marais salants et les herbes marines se déplacent naturellement vers l'intérieur des terres, mais « s'il existe une structure de roche sur la rive, ils restent entre l'océan et ladite structure, et nous perdons ces écosystèmes ».

Quand un propriétaire installe un mur de roches et que la plage continue de s'éroder, « vous vous retrouvez avec une face rocheuse de 10 ou 20 pieds entre vous et le rivage », souligne KirstenEllis. « Il est difficile d'accéder à la côte et vous perdez son utilité récréative. »

3. Soyez patient

« Le but n'est pas d'éliminer toute érosion, ce qui est impossible, déclare Kirsten Ellis. C’est plutôt de le réduire à un point où vous ne perdez pas de gros morceaux de terre. »

Helping Nature Heal a commencé son premier projet de sauvegarde il y a 14 ans. « Le littoral ressemble maintenant à une forêt naturelle pleine », lance Kirsten Ellis.

« Nous avons également fait des projets plus importants à l'Île-du-Prince-Édouard et sur le détroit de Northumberland. Nous y travaillons depuis deux ou trois ans, et ils sont au point où la végétation recommence à pousser. »

Des blocs de bétons sur la route.

Une partie de la route Sand Cove à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, est bloquée à cause de l'érosion.

Photo : CBC / Matthew Bingley

4. Un peu de prévention

Il y a beaucoup d'enjeux en ce qui concerne l'érosion des sols le long de la côte, en particulier dans les régions où le littoral est bordé de maisons et d'infrastructures, souligne Kirsten Ellis.

« Les tempêtes auxquelles nous sommes exposés sont de plus en plus fortes et fréquentes. Notre eau est plus chaude », explique-t-elle.

La recherche de meilleures options maintenant peut empêcher les problèmes de devenir bien pires en quelques années, souligne-t-elle.

« Nous avons beaucoup à perdre. »

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.