•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le syndicat de Winnipeg Transit affirme qu'il faut se débarrasser des cartes Peggo

La carte Peggo de la Winnipeg Transit

Le système de cartes Peggo permet également de suivre les habitudes de déplacement de milliers de passagers.

Photo : CBC/Tyson Koschik

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président du syndicat de Winnipeg Transit fait appel à la Ville pour se débarrasser des cartes Peggo, à cause de problèmes avec le système de billetterie électronique.

Le président de la section locale 1505 du Syndicat uni du transport, Aleem Chaudhary, affirme que les cartes Peggo n'apportent que « de la douleur » depuis leur lancement en juin 2016.

« Je pense que ça [les cartes] a échoué, car on a dépensé des millions et des millions sur la technologie qui n'a pas fonctionné, à mon avis. »

— Une citation de  Aleem Chaudhary, Syndicat uni du transport

Des fonctionnaires de Winnipeg Transit ont été étonnés que le syndicat veuille se débarrasser des cartes rechargeables.

« Je ne sais pas pourquoi ils diraient cela. Nous n'avons pas eu de discussion avec eux à ce sujet », affirme le directeur intérimaire de Winnipeg Transit, Greg Ewankiw.

Des fonctionnaires de Winnipeg Transit ont aussi affirmé qu'ils avaient réparé un problème qui empêchait le transfert des crédits achetés en ligne.

Entre juin et août, le service 311 a reçu environ 1400 plaintes au sujet des cartes Peggo, selon le gestionnaire des systèmes d'information de Winnipeg Transit, Kirk Cumming.

Il ajoute qu'il y avait environ 66 000 cartes actives à ce moment, lesquelles ont été posées sur les bornes de rechargement environ 5 millions de fois.

Maintenant que ce problème a été réglé, Kirk Cumming indique que la Ville résout dorénavant les plaintes individuellement, soit en ajoutant de l'argent sur les cartes, soit en prévenant les clients qu'ils seront remboursés.

Disputes entre passagers et conducteurs

Le syndicat de Winnipeg Transit affirme aussi que le système Peggo a créé des disputes entre les passagers et les conducteurs d'autobus, selon le vice-président de la section locale 1505 du Syndicat uni du transport, Everett Rudolph.

Celui-ci ajoute que Winnipeg Transit disait à ses conducteurs de confisquer les cartes Peggo qui ne fonctionnaient pas, tandis que le syndicat disait aux conducteurs de laisser les passagers ayant une carte défectueuse entrer dans l'autobus gratuitement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !