•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le policier Francis Deschênes meurt dans un accident sur la route 2 au N.-B.

Francis Deschênes était membre de la GRC depuis 2004. Il comptait 12 ans de service.

Photo : Gendarmerie royale du Canada

Radio-Canada

Francis Deschênes s'était arrêté pour aider deux personnes à changer un pneu lorsqu'une fourgonnette est entrée en collision avec les deux voitures. L'agent Deschênes est originaire du nord-ouest du Nouveau-Brunswick. Il est décédé sur les lieux de l'accident, près de Memramcook, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Les deux personnes que l'agent de la GRC était en train d'aider sur le bord de la route ont été transportées à l'hôpital.

Le conducteur de la fourgonnette a également été envoyé à l'hôpital, où il a été traité et est maintenant en détention policière.

La collision s’est produite au kilomètre 480, direction est. Cette section de la route 2 a été fermée toute la nuit. La circulation a recommencé à 8 h 30, mercredi matin.

Plusieurs ambulances et plusieurs auto-patrouilles de la GRC se sont déplacées vers les lieux. L'enquête se poursuit.

Trafic sur les lieux de l'accidentAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs ambulances et voitures de police se sont déplacées sur les lieux de l'accident.

Photo : Radio-Canada / Wade Perry

John Morris, un photojournaliste, a déclaré qu'il revenait vers Moncton et voyait au loin des lumières qui clignotaient. Il s'est donc approché de la scène de l'accident un peu après 20 h.

Il a vu trois ou quatre véhicules sur le côté de la route et confirme que l'un d'entre eux était une auto-patrouille de la GRC.

Deux des véhicules accidentés et le trafic causé par l'accident. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs véhicule sont impliqués dans la collision sur la route 2, près de Memramcook.

Photo : Radio-Canada / Wade Perry

« Il y a beaucoup de gens autour et ça n'a vraiment pas l'air de bien aller », a-t-il déclaré. « Je ne voyais pas bien les autres véhicules, mais il semblait que l'auto-patrouille de la GRC a été lourdement endommagée. »

Ambulance et policiers de la GRCAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et des experts sont sur les lieux

Photo : Radio-Canada / Pierre Fournier

Le commissaire adjoint Brian Brennan, commandant divisionnaire de la GRC en Nouvelle-Écosse avait de la difficulté à s'exprimer, lors d'un point de presse qu'il a tenu pour réagir : « Il est extrêmement difficile de décrire ce que nous ressentons lorsque nous perdons un des nôtres. La GRC est une famille, et chaque employé en Nouvelle-Écosse et partout ailleurs au pays est touché par le décès de Francis. »

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a également réagi.

 

Francis Deschênes est devenu membre de la GRC en 2004 et il comptait 12 ans de service. Ses premières affectations étaient aux détachements de Stewiacke et de Bible Hill. Il était également membre des Opérations tactiques spéciales/Groupe tactique et spécialiste de la reconstitution des collisions. En 2013, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine.

Il s'était distingué en 2008 lorsqu'il a réagi rapidement pour empêcher un véhicule qui s'était immobilisé sur une voie ferrée près de Truro, en Nouvelle-Écosse, d'être frappé par un train qui s'approchait. Il s'est servi de son auto-patrouille pour pousser la voiture en lieu sûr, sauvant ainsi la vie de sa conductrice.

Une amie du policier, Céline Godin Lanteigne, se rappelle de sa détermination à l'époque de ses études. « [...] Francis, quand il est venu prendre son cours de policier, et je vais dicter ses mots, "moi, mon but ultime est d'être GRC". Il n'était pas au collège pour se faire du fun. Il était très sérieux dans ses démarches d'études. Je n'avais jamais vu quelqu'un d'aussi déterminé que lui. »

La GRC mène actuellement une enquête criminelle sur la collision mortelle.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers