•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un simulateur pour les chauffeurs d’autobus scolaires du Yukon

Un homme assis au volent d'un simulateur d'autobus scolaire teste sa conduite hivernale

Lee Malanchuk du service des transports du Yukon à bord du simulateur de conduite

Photo : Radio-Canada / David Croft

Radio-Canada

Les chauffeurs d'autobus scolaire du Yukon ont droit à un cours sur les saines pratiques de conduite à bord d'un simulateur qui est de passage quelques jours sur le territoire.

Les 61 autobus de la Standard Bus Company assurent le transport scolaire dans tout le Yukon, selon son directeur général, Ron Swizdaryk. Il espère que les 45 conducteurs profiteront ainsi du simulateur pour assurer la meilleure protection possible des enfants.

Nous transportons notre avenir.

Ron Swizdaryk, directeur général de la Standard Bus Company

Des défis insoupçonnés

M. Swizdaryk ajoute que les chauffeurs sont surpris de réapprendre des choses qu’ils croyaient savoir.

L’opérateur du simulateur et instructeur, Ron Tripke, dit que l’une des difficultés d’un bus scolaire est de contrôler l’arrière du véhicule dans un virage. La distance entre l’essieu et le pare-chocs arrière peut faire dévier ce dernier dans une voie de circulation adjacente.

Un simulateur imprévisible

Le simulateur place les conducteurs dans certaines situations difficiles, comme se retrouver face à un véhicule surgissant d’une courbe, être victime d’une crevaison ou faire face à un véhicule d’urgence devant brûler un feu rouge à une intersection.

Ron Tripke soutient que les chauffeurs doivent être attentifs. Selon lui, la conduite sécuritaire est une question d’attitude et d’état d’esprit.

Colombie-Britannique et Yukon

Transports