•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tentative pour empêcher André Bertrand de se lancer dans la course à la mairie

Marie-Claude Camirand, conseillère du district de Chavigny

Marie-Claude Camirand, conseillère du district de Chavigny, à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Lorsqu'elle a appris qu'André Bertrand avait l'intention de se lancer dans la course à la mairie de Trois-Rivières, la conseillère du district de Chavigny a tenté de le convaincre de se désister et de se rallier à l'équipe de Jean-François Aubin dans le but de déloger le maire actuel Yves Lévesque. Une initiative qui fait réagir.

Un texte de Claudie Simard

Marie-Claude Camirand est dans l’embarras en raison d’un courriel qu’elle a envoyé au candidat André Bertrand, qui brigue officiellement la mairie de Trois-Rivières depuis le 7 septembre.

Le contenu de son message a fait l’objet d’une fuite dans les médias, ce qui a poussé madame Camirand à s’expliquer publiquement.

Elle soutient qu’il est courant en politique de tenter de rallier les candidats et confie avoir elle-même été approchée en 2009 pour abandonner sa course pour le poste de conseillère municipale.

Marie-Claude Camirand explique qu'elle a approché M.Bertrand dans le but de déloger l'actuel maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Je me suis dit qu’on avait le même objectif, qui est un objectif de changement.

Marie-Claude Camirand, conseillère municipale, district Chavigny

Sans révéler tout le contenu du courriel, Marie-Claude Camirand affirme qu’elle avait écrit « qu’ensemble, ils pourraient former une équipe du tonnerre », en ajoutant que Jean-François Aubin pourrait lui faire une place dans son équipe. « Après le 5 novembre, il ne t’oubliera pas », dit-elle avoir écrit dans le courriel.

Marie-Claude Camirand affirme cependant qu’elle ne faisait pas référence à un emploi, mais plutôt à une participation citoyenne. « Après les élections, des citoyens impliqués sur tous nos comités, on en a besoin ».

Une initiative qui dérange

André Bertrand a été irrité par le message de Marie-Claude Camirand, et visiblement choqué par le fait qu’elle n’est pas la seule à tenter de le convaincre d’abandonner la course à la mairie.

C’était la 3e personne qui communiquait avec moi pour me dire de me désister.

André Bertrand, candidat à la mairie
André Bertrand dans la rueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

André Bertrand, candidat à la mairie de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Il a choisi de ne pas dévoiler l’identité des autres personnes auxquelles il fait allusion, mentionnant que plus on tente de le dissuader, plus il est convaincu qu'il doit poursuivre sa campagne électorale.

De son côté, le maire Yves Lévesque est satisfait de constater que ces informations sont désormais connues du public.

Si moi j’avais fait ça, je peux vous dire qu’ils auraient déchiré leurs chemises, ça aurait été un scandale épouvantable.

Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières
Yves Lévesque le 7 juin 2017Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, à l'hôtel de ville.

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale