•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La contamination de l'eau dans le secteur Huntingville chambarde les habitudes de vie

Des avis de ne pas consommer l'eau ont été affichés à proximité de tous les robinets au Grace Home de Huntingville

Des avis de ne pas consommer l'eau ont été affichés à proximité de tous les robinets au Grace Home de Huntingville

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

La Ville de Sherbrooke cherche toujours la source de la contamination de l'eau à la bactérie E. coli dans le secteur de Huntingville. L'avis d'ébullition est en vigueur pour une quarantaine de résidences ainsi que le Grace Home et l'école primaire La Source depuis une semaine.

Un texte de Brigitte Marcoux

La semaine dernière, la Ville a émis l'avis d'ébullition après avoir décelé des traces de la bactérie E. coli dans des analyses. Depuis, le Grace Home, qui héberge 80 résidents, utilise de l'eau embouteillée qui lui est fournie par la Ville. « Cela a un impact important sur notre routine quotidienne. Toutes nos activités sont touchées que ce soit le brossage de dents, les bains, le service de la cuisine ou encore la prise de médicament », explique Andrea Eastman, directrice générale par intérim de la résidence.

La Ville de Sherbrooke approvisionne en eau potable le centre d'hébergement. « Encore cet après-midi on va recevoir 2400 litres d'eau afin que nous puissions combler nos besoins jusqu'à la fin de semaine », ajoute Madame Eastman. « Chaque matin on nous donne deux bouteilles. Je réalise que je consomme beaucoup d'eau. Il faut changer nos habitudes et penser de ne pas prendre l'eau du robinet lorsqu'on se brosse les dents », raconte l'une des résidentes de l'endroit, Jacqueline Patrick.

La Ville de Sherbrooke approvisionne le Grace Home en eau potable.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Ville de Sherbrooke approvisionne le Grace Home en eau potable.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Située juste à côté, sur la rue Campbell, l'école La Source a dû elle aussi revoir ses façons de faire. « Habituellement, nous avons une période réservée pour le brossage des dents. Nous avons décidé de suspendre cette activité jusqu'à ce que la situation soit réglée », raconte le directeur, Samuel Fortier.

Tous les enfants apportent une bouteille d'eau de la maison le matin et l'enseignant peut la remplir au besoin grâce à des cruches d'eau mises à leur disposition. Toutes les fontaines ont été condamnées pour le moment.

Les enfants ne peuvent plus utiliser les fontaines de l'école en raison de l'avis d'ébullition qui est en vigueur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les enfants ne peuvent plus utiliser les abreuvoirs de l'école en raison de l'avis d'ébullition qui est en vigueur.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

La situation est évaluée de jour en jour par la Ville de Sherbrooke. Le conseiller de l'arrondissement Lennoxville, David Price, rappelle que ce secteur a été récemment raccordé au réseau d'aqueduc de Sherbrooke. Auparavant, les résidents avaient des puits ou étaient alimentés en eau par le réservoir appartenant au Grace Home. Lors de la construction de la nouvelle résidence, la Ville a prolongé le réseau d'aqueduc afin que la nouvelle installation réponde aux normes environnementales en ce qui a trait à la qualité de l'eau.

Nous cherchons encore la source de la contamination. Peut-être que le réseau a été contaminé par un tuyau sale au moment des travaux. Il se pourrait aussi qu'un résident ait décidé de conserver l'ancien accès au réseau en laissant le nouveau raccordement à proximité sur son terrain en pensant pouvoir se raccorder plus tard.

David Price, conseiller municipal Sherbrooke

En attendant un retour à la normale, il est recommandé de faire bouillir l'eau pendant une minute avant de la consommer.

Estrie

Environnement