•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats municipaux appelés à se prononcer sur le logement communautaire

Des logements sociaux, à Rimouski
Des logements sociaux à Rimouski Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les organismes communautaires souhaitent que les candidats aux élections municipales se prononcent sur l'enjeu du logement social. Une campagne intitulée « Des élus qui agissent pour l'habitation communautaire, on en a besoin maintenant! » vient d'être lancée afin d'inciter les électeurs à questionner les candidats à ce sujet pendant la campagne électorale.

D'après les informations de François Robert

Le directeur général de l'Association des groupes de ressources techniques du Québec, Éric Cimon, a lancé cette campagne mardi à Rimouski. Il croit que les élus municipaux devraient entre autres s'engager à ce que les nouveaux projets de développement résidentiel dans leur ville comprennent une partie de logements à prix modique.

Il ajoute qu'au-delà de favoriser la construction de logements abordables, les futurs élus doivent aussi militer auprès des gouvernements provincial et fédéral afin qu'ils investissent dans ce type d'habitations.

« [Les élus] peuvent s'assurer que le processus pour arriver à l'habitation communautaire se facilite [...] et qu'ils deviennent aussi des porte-parole [...] pour réussir à ce que l'on parle tous d'une même voix pour convaincre. »

Rénovations dans un HLM de RimouskiRénovations dans un HLM de Rimouski Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte
Notre dossier sur les élections municipales 2017 au Québec  

Un enjeu important pour occuper le territoire

Selon la coordonnatrice du volet habitation du groupe Atena, Nancy Belleau, les besoins en logements sociaux sont très importants au Bas-Saint-Laurent, tant en milieu rural qu'urbain. Elle considère que si l'on souhaite que les gens continuent à vivre dans les villages, il faut leur offrir des logements abordables.

Je crois qu'il faut qu'on s'y mette maintenant si on veut freiner cet exode-là et pouvoir participer et faire en sorte de faire vivre notre ruralité dans le Bas-Saint-Laurent.

Nancy Belleau, coordonnatrice du volet habitation du groupe Atena

Nancy Belleau ajoute qu'avec le vieillissement de la population, la demande de logements à prix modique risque d'augmenter et qu'il est donc primordial que les futurs élus s'y intéressent dès maintenant.

Bas-Saint-Laurent

Société