•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation du 20 août : deux jeunes adultes arrêtés

Plusieurs manifestants masqués dans le secteur de la colline Parlementaire

Plusieurs manifestants masqués s'étaient trouvés dans le secteur de la colline Parlementaire.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Service de police de la Ville de Québec arrête deux autres suspects relativement à la manifestation du 20 août dernier qui avait dégénéré en affrontement (Nouvelle fenêtre) avec les policiers.

Les deux hommes de 19 et 20 ans ont été arrêtés mardi matin à leur domicile de Québec, qu’ils ont perquisitionné afin de recueillir certains éléments de preuve.

« Ces gens-là ont été transportés dans nos bureaux et vont être rencontrés par les enquêteurs pour la suite des choses », explique Étienne Doyon, porte-parole du SPVQ.

Les deux jeunes hommes ont été libérés sous promesse de comparaître à l'issue de leur interrogatoire. Le suspect âgé de 19 ans devrait faire face à des accusations d’agression armée et de voies de fait causant des lésions. Celui âgé de 20 ans devrait pour sa part comparaître sous un chef de voie de fait causant des lésions.

Le 20 août dernier, une manifestation organisée par La Meute et une contre-manifestation antiracisme se sont déroulées à Québec. Un troisième groupe a participé à une manifestation qui a par la suite été déclarée illégale, rappelle le SPVQ. Des projectiles ont été lancés en direction des policiers.

Actes criminels

Étienne Doyon souligne que des actes criminels ont été commis lors de cette manifestation.

Il ne peut dire si les deux suspects arrêtés se connaissent ou s'ils font partie d'un groupe organisé.

« Je ne peux pas confirmer si ces gens-là faisaient partie d'un même groupe. Nous, comme organisation policière, on enquête des crimes, on ne fait pas une enquête sur un mouvement ou sur une idéologie quelconque. [...] Je ne peux pas confirmer si ces gens-là étaient reliés par une quelconque association. »

Jusqu'à ce matin, une seule personne, l'activiste Jaggi Singh, avait été arrêtée (Nouvelle fenêtre) après la manifestation. Jaggi Singh est pour sa part accusé d'entrave et de supposition de personne.

La police de Québec précise que l'enquête sur cet événement se poursuit toujours et que d'autres personnes pourraient être arrêtées.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.