•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des investisseurs internationaux dans l'Est du Québec

Des gens d'affaires assis à une table.
Des investisseurs internationaux ont rencontré des gens d'affaires de l'Est du Québec. Photo: Radio-Canada / Isabelle Damphousse

Un groupe d'investisseurs de l'Afrique et de l'Amérique du Sud est présent à Rimouski, lundi, afin d'en apprendre davantage sur les occasions d'affaires dans l'Est du Québec.

Relation Canada International est une entreprise privée spécialisée dans le maillage entre les gens d'affaires. Elle organise des rencontres entre les gens d'affaires qui cherchent notamment à vendre leur entreprise ou à réaliser un partenariat d’affaires.

Première fois en région

C'est la première fois que Relation Canada International organise une rencontre en région. L’entreprise tenait auparavant ses activités avec les investisseurs internationaux dans les grands centres comme Québec et Montréal.

La porte-parole de Relation Canada International, Linda Bouchard, indique que l’entreprise souhaite amener des investisseurs en région depuis un an.

« Il y a nombre d’entreprises intéressantes ici et notre objectif c’est de les faire connaître », mentionne-t-elle.

Linda Bouchard croit que ces rencontres permettent notamment aux investisseurs internationaux de connaître la région. Elles permettent de créer des relations qui pourraient éventuellement déboucher sur des relations d'affaires durables.

Lundi matin, les représentants de Relation Canada International ont visité l'entreprise Usifab à Mont-Joli. Linda Bouchard indique que cette visite a suscité beaucoup de questions de la part des investisseurs.

Je voyais, de par leur question, qu’ils avaient beaucoup d’intérêt pour les entreprises d’ici. Ils voyaient le maillage possible, ce qui était très intéressant.

Linda Bouchard, porte-parole de Relation Canada International

Une expérience appréciée

Les participants ont apprécié leur première expérience à Rimouski. Moussa Yattara, un homme d'affaires de Bamako, au Mali, cherche des investisseurs intéressés à financer sa société qui forme des camionneurs africains pour le marché canadien.

« Il y a des entreprises qui nous donnent des contrats pour les embaucher parce qu’on n’en trouve pas sur place, il y a une pénurie. On a aussi besoin de préfinancement pour ces camionneurs parce qu’il y a des frais de dossier, de visa, de billet d’avion, de permis de conduire canadien », dit-il.

Le propriétaire des Surplus Viel, Jean-Yves Viel, a également participé à la rencontre. Il souhaite vendre son entreprise.

Je veux éventuellement prendre ma retraite […]. Je sais que j’ai des employés qui voudraient investir avec eux [les investisseurs internationaux].

Jean-Yves Viel, propriétaire des Surplus Viel

Selon Relation Canada International, 55 000 entreprises sont à vendre au Québec.

Avec les informations d'Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Économie