•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sarah Walou remporte le Prix du récit Radio-Canada 2017

L'auteure Sarah Walou
L'auteure Sarah Walou Photo: Boris Perraud

Sarah Walou est la lauréate du Prix du récit Radio-Canada 2017 pour son récit inédit Deux villages.

Le jury, composé de Martine Delvaux, de Michel Jean et de Rodney Saint-Éloi, a choisi à l'unanimité de récompenser ce « texte sensible et délicat » écrit au lendemain de l’attentat du 29 janvier 2017 qui a fait six morts et des blessés graves à la grande mosquée de Québec.

Le choc de l'attentat de Québec

Sarah Walou est née à Montréal d'un père marocain et d'une mère québécoise. Dans son récit Deux villages, elle explore les tensions entre ses deux héritages.

Aussitôt qu’on a appris la nouvelle, j’étais fâchée, tremblante. Peut-être parce que je suis trop égocentrique, mais j’avais l’impression qu’on s’attaquait à la possibilité même que j’existe en tant que Québécoise de descendance marocaine, musulmane. De cette frustration sont nés l’envie et le besoin de relater comment ces deux héritages se rejoignaient, comment la distance entre ceux-ci se créait au travers d’actes comme l’attentat.

Sarah Walou

Lire Deux villages, de Sarah Walou

Éviter le pathos

Le plus grand défi de Sarah Walou, au moment d'écrire Deux villages, a été d'éviter de sombrer dans le pathos.

J’ai une bonne mémoire : au moment d’écrire, je me rappelais les informations factuelles. Il s’agissait surtout de tisser et de tendre les fils ensemble, puis d’ignorer la colère sourde que je ressentais encore. Je refusais d’écrire un texte qui serait larmoyant, mais en même temps, j’étais si fâchée que j’avais de la difficulté à bien poser mes mots.

Sarah Walou

Le jury conquis

Pour le jury, Deux villages est « un texte sensible et délicat » dont la forme « épouse la turbulence du monde actuel ».

On sent une écriture née dans le respect du testament familial, culturel, en écho avec des événements et des préoccupations actuelles.

Extrait du commentaire du jury du Prix du récit 2017 (Martine Delvaux, Michel Jean et Rodney Saint-Éloi) à propos de « Deux villages »

La narration, « humble et épurée, toute en va-et-vient entre les pôles maternel et paternel, nous met en présence d’un sujet déchiré qui, en explorant ce qui le constitue, se met véritablement en jeu. »

Extrait de Deux villages

Dans le métro, je regarde les étrangers. J’ai la lèvre d’en bas qui tremble, comme mon frère quand il était enfant et qu’il pleurait encore. Je regarde les étrangers qui pourraient être mon père. Je cherche une reconnaissance. J’ai l’air de rien.

J’ai l’air de pleurer mon chum. J’ai pas l’air arabe. J’ai pas l’air de pleurer la sécurité de ma famille. J’ai pas l’air de pleurer l’impossibilité d’être deux moitiés. J’ai jamais autant su que j’ai pas l’air arabe qu’en cherchant des étrangers qui pourraient être mon père.

Je les vois, je les reconnais. Je veux avoir mal avec eux. Je ne sais pas avec qui avoir mal. Je ne sais pas avec qui avoir mal au cœur.

Extrait de « Deux villages » de Sarah Walou

Une bourse de 6000 $ et un séjour d'écriture à Banff

À titre de lauréate du Prix du récit Radio-Canada 2017, Sarah Walou recevra une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada, avec laquelle elle compte raisonnablement « s'acheter une montre et un sac à dos, avant de mettre le reste de côté ». Son récit Deux villages sera publié dans le numéro d'octobre du magazine enRoute d'Air Canada. Elle profitera également d'une résidence d'écriture au Banff Centre des arts et de la créativité, en Alberta, qui lui permettra de mettre en forme ses notes sur ses voyages au Maroc.

Je suis retournée au Maroc cet été (j’y vais tous les deux ans) et je crois avoir assez de matériel pour travailler sur un roman bientôt.

Sarah Walou

Les quatre finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2017 recevront quant à eux chacun 1000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada. Les voici :

Christine Gonthier, de Gatineau, pour L'ogre
Joan Sénéchal, de Montréal, pour Au bar de l’hôtel, l’autre voyageur
Mathieu Vincelette, de Montréal, pour Porcelaine inuite
Thérèse Yelle, de Victoriaville, pour Chroniques d’une odyssée enfantine

Le nom de la lauréate du CBC Nonfiction Prize (Nouvelle fenêtre) a également été dévoilé mercredi, et on peut lire son texte sur CBC Books (Nouvelle fenêtre).

Véritable tremplin pour les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours. Notez que les inscriptions sont en cours pour un autre de nos prix de création : le Prix de la nouvelle Radio-Canada 2018.

Prix de la nouvelle inscrivez-vous maintenant 


Livres

Arts