•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sloane Stephens reine pour la première fois à Flushing Meadows

Sloane Stephens

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

Radio-Canada

Sloane Stephens a couronné un tournoi de rêve avec une victoire en finale des Internationaux des États-Unis samedi. L'Américaine de 24 ans a vaincu sa compatriote Madison Keys en deux manches de 6-3 et 6-0.

Stephens remporte du même coup un titre du grand chelem à sa première finale. Elle n'a mis qu'une heure pour remporter la victoire la plus importante de sa carrière.

En entrevue après le duel, Keys a reconnu ne pas avoir jouer le meilleur tennis de sa carrière, mais cela ne l'a pas empêché d'avoir que de bons mots pour sa rivale

« Si j'avais eu à perdre contre quelqu'un, je suis contente que ce soit contre elle », a-t-elle dit, visiblement émue.

C'était la première fois que deux joueuses américaines s'affrontaient en finale à Flushing Meadows depuis le duel entre les soeurs Venus et Serena Williams en 2002.

Stephens a brisé le service de Keys à six reprises. Cette dernière n'avait pas été brisée à ses deux matchs précédents.

La gagnante a utilisé son excellent jeu défensif pour prolonger les échanges, et Keys a fait 17 fautes directes. Stephens en a seulement commis deux.

Elle a scellé l'issue de la rencontre lorsque Keys a expédié la balle dans le filet.

« Je devrais juste prendre ma retraite immédiatement, a déclaré Stephens à la blague. J'ai dit à Maddie [Keys] que je ne pourrai jamais surpasser ce moment-là. Ce que je veux dire, c'est que je ne réussirai jamais un retour aussi triomphal. »

Keys et Stephens se connaissent depuis longtemps et sont de bonnes amies sur le circuit de la WTA. Elles n'avaient pas participé aux Internationaux d'Australie en janvier, car les deux se remettaient d'interventions chirurgicales.

Stephens, 83e mondiale, a connu une année 2017 en montagnes russes. Au 35e rang mondial lors de la parution du premier classement de l'année, elle s'est ensuite retrouvée au 957e échelon, en juillet dernier. De bonnes performances à Toronto et à Cincinnati lui ont permis de réintégrer le top 100 mondial.

« Les choses sont toutes tombées en place au bon moment, au cours des cinq ou six dernières semaines », a affirmé la nouvelle championne.

L'Espagnol Rafael Nadal croisera le fer avec le Sud-Africain Kevin Anderson dimanche en finale.

Avec les informations de La Presse canadienne

Tennis

Sports