•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peter Sagan conserve son titre au Grand Prix cycliste de Québec

Le 8e Grand Prix cycliste de Québec
Radio-Canada

Le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a remporté le 8e Grand Prix cycliste de Québec, vendredi. C'est son deuxième sacre d'affilée dans les rues de la Vieille Capitale.

La victoire s'est jouée au sprint. Le champion du monde a devancé ses opposants les plus dangereux, le Belge Greg Van Avermaet (BMC) et l'Australien Michael Matthews (Sunweb).

« C'est (un dénouement) assez similaire à l'an dernier. J'ai décidé, à peu près au même moment, que c'était le temps d'y aller », a simplement expliqué le double champion du monde, reconnu pour ses boutades et son sourire narquois.

Pour Van Avermaet, le scénario s'est également répété. Le médaillé d'or aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016 s'était également contenté de la 2e place l'an dernier à Québec.

Il s'était repris deux jours plus tard à Montréal en l'emportant, devant Sagan.

« Je suis un peu déçu, mais Peter (Sagan) était encore une fois plus fort que moi, a-t-il admis. J'espère que ça va mieux aller dimanche et que je vais gagner. »

Peter SaganPeter Sagan Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Côté anime le spectacle

Le bon coup du jour a été réalisé par le Québécois Pier-André Côté (Équipe Canada), parti dès le début de l'épreuve dans l'échappée du jour en compagnie des Belges Baptiste Planckaert (Katusha-Alpecin) et Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal) et de l'Américain Tyler Williams (Israel Cycling Academy).

Côté, qui participait à sa première compétition du WorldTour de l'UCI en carrière, a tenu le coup pendant 140 km avant d'être largué par les 3 autres coureurs. Il a abandonné un peu après, sous les applaudissements de la foule.

Ses compagnons ont été graduellement rattrapés par un peloton de plus en plus rapide.

« Même si je n'ai pas pu terminer la course, je suis content d'avoir tout donné », a lancé l'athlète de 20 ans.

Le meilleur Canadien a été Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) qui a terminé au 29e rang. Son compatriote Bruno Langlois (Équipe Canada) a pris la 52e position.

De son côté, Antoine Duchesne (Équipe Canada) a conclu sa course au 56e rang.

Les représentants de l'unifolié Jack Burke, Ryan Anderson et Matteo Dal-Cin ont quant à eux fini 77e, 99e et 107e sur les 160 coureurs inscrits.

À l'instar de Côté, les Canadiens Alexander Cowan et Marc-Antoine Soucy n'ont pas été en mesure de terminer la course.

Pier-André Côté mène le groupe de l'échappée au 8e Grand Prix cycliste de Québec.Pier-André Côté mène le groupe de l'échappée au 8e Grand Prix cycliste de Québec. Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le Grand Prix de Québec consiste en 16 tours d'un circuit de 12,6 km, pour une distance totale de 201,6 km.

Les concurrents empruntaient entre autres le boulevard Champlain et traversaient le Vieux-Québec et le parc des Champs-de-Bataille.

Le peloton se rendra maintenant à Montréal, où sera disputée dimanche la seule autre course nord-américaine au calendrier du WorldTour.

Des épreuves là pour rester

Même s'il a démenti des rumeurs selon lesquelles il avait signé un contrat de 10 ans avec les villes de Montréal et de Québec, l'organisateur de l'événement, Serge Arsenault, a assuré en entrevue que les Grands Prix cyclistes « sont là pour longtemps ».

« Je n'ai pas le projet de commencer à négocier avant janvier », a-t-il ajouté.

Selon lui, les épreuves sont rentables « à tous les points de vue » et sont une belle vitrine pour les deux villes où elles sont organisées. « Ne vous en faites pas, on va encore être là dans 10 ans... voire dans 20 ou 30 ans. »

Cyclisme

Sports