•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Autochtone de l’Ouest à Montréal pour manifester contre la Caisse de dépôt

La militante autochtone Charlene Aleck
La militante autochtone Charlene Aleck Photo: Radio-Canada

Alors que des manifestants se sont réunis vendredi à Montréal devant les bureaux de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour réclamer son retrait des exploitations d'énergies fossiles, une militante autochtone a voyagé de la Colombie-Britannique pour dénoncer le projet de pipeline Trans Mountain.

Un texte de Jean-Philippe Guilbault

« Depuis le jour 1, ma nation s’est opposée à 100% à cette expansion de pipeline et aux risques qu’elle amènerait à nos communautés », a déclaré Charlene Aleck, conseillère et porte-parole de l’initiative Sacred Trust de la nation Tsleil-Waututh qui lutte contre le projet pétrolier.

Si la CDPQ n’a pas d’investissements dans le projet piloté par la compagnie Kinder Morgan, le Mouvement Desjardins est l’une des 24 institutions financières prêtant de l’argent à l’entreprise. Selon un rapport produit par le groupe Recycle ta Caisse, la CDPQ a toutefois augmenté ses investissements dans les énergies fossiles de 4,5 milliards de dollars entre 2015 et 2016.

Les organisateurs de la manifestation de vendredi espèrent que la CDPQ refusera d’investir dans le projet Trans Mountain, malgré les sollicitations de Kinder Morgan.

« Mon message pour eux [la CDPQ], c’est que nous sommes rendus au point de prendre des décisions qui doivent être morales pour les Canadiens, pour notre économie et pour l’espèce humaine, a expliqué Charlene Aleck. Les extractions qui sont effectuées sur la terre-mère ne peuvent plus se poursuivre au même rythme qu’en ce moment, nous devons faire des choix différents. »

Charlene Aleck est la petite-fille de l’acteur et chef autochtone Dan George.

Une banderole sur laquelle il est écrit: « La science du climat est claire #SortonsLaCaisseDuCarbone », devant les bureaux de la Caisse de dépôt et placement du Québec à MontréalUne banderole devant les bureaux de la Caisse de dépôt et placement du Québec à Montréal Photo : Radio-Canada

« La côte ouest est en feu, il n’y a jamais eu autant de feu de forêts, a pour sa part indiqué Eugene Kung de la West Coast Environmental Law. Quand nous avons quitté Vancouver hier, nous ne pouvions plus voir les montagnes, le soleil, le ciel était complètement couvert de fumée. »

Pour la militante autochtone, il était important de venir en personne, bien plus que de simplement envoyer un courriel ou de passer un appel téléphonique pour indiquer « à quel point nous sommes affectés par les décisions des investisseurs ».

Questionnée quant au projet de construction de mini-maisons sur le tracé du pipeline piloté par la militante Kanahus Manuel, Charlene Aleck a indiqué que sa nation « sans être sur le terrain, est au courant de cette initiative […] et que si cela devient nécessaire, nous allons être à leur côté. »

Eugene Kung a rappelé la solidarité « historique » entre les familles Manuel et George, particulièrement entre le grand-père de Charlene Aleck et le père de Kanahus Manuel.

 

Autochtones

Société