•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa s'attaque au problème des navires abandonnés sur les côtes canadiennes

L'épave du navire Farley Mowat amarrée au quai de Shelburne en Nouvelle-Écosse.

L'épave du navire Farley Mowat amarrée au quai de Shelburne en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Canada investit 1,3 million de dollars sur les cinq prochaines années afin d'enlever les épaves et les navires abandonnés dans les ports à petits bateaux.

Selon le ministre des Pêches et Océans, Dominic LeBlanc, les navires abandonnés représentent un problème grandissant pour les communautés côtières partout au Canada, car leur situation crée d’importantes préoccupations sur le plan de l’environnement, de l’économie et de la sécurité.

« Nous allons mettre en place des mesures pour tenir pour responsables ces gens irresponsables qui ont abandonné ces bateaux. »

— Une citation de  Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Le ministre LeBlanc ainsi que le ministre des Transports, Marc Garneau, étaient de passage à Vancouver jeudi pour souligner l'entrée en service d'un nouveau bateau de la Garde côtière canadienne.

Ce navire servira à la recherche et au sauvetage, mais aussi aux interventions environnementales. Il s’agit d’un premier bateau du genre au pays, à l'image de ceux utilisés par la Garde côtière américaine.

Les ministres ont également souligné des mesures visant à protéger les épaulards résidents du sud, une espèce menacée.

Les mesures aideront à étudier les répercussions des contaminants qui menacent ces orques. Elles visent aussi à améliorer l'accès des épaulards à une source d’alimentation adéquate et accessible, et à réduire les niveaux de bruits sous-marins dans leur habitat.

Les annonces font partie du Plan de protection des océans du gouvernement du Canada. Le plan, annoncé en novembre dernier par le premier ministre Justin Trudeau, est doté d’un financement de 1,5 milliard de dollars.

En parallèle à ces nouvelles mesures, un site web permettra aux Canadiens de participer aux discussions sur la protection de leurs océans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !