•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pont Ambassador : le ministre fédéral des Transports se veut rassurant

Portrait d'un homme. Il porte des lunettes et un costume. Des bateaux et des édifices sont en arrière-plan
Marc Garneau, ministre fédéral des Transports Photo: Radio-Canada / Jacqueline Landry
Radio-Canada

Alors que plusieurs résidents et élus locaux ont manifesté leurs inquiétudes quant au projet de nouveau pont Ambassador, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, réitère l'engagement de son gouvernement envers le bien-être de la communauté et le futur pont international Gordie-Howe.

Mercredi, la compagnie propriétaire du pont Ambassador a indiqué qu’elle avait obtenu les dernières approbations nécessaires du gouvernement canadien pour aller de l’avant avec la construction d’un pont à six voies qui devra remplacer la structure actuelle, vieille de 87 ans.

M. Garneau a été interrogé au sujet des questions soulevées par des résidents du quartier Sandwich, qui tentent d'empêcher la réalisation du projet depuis plus de 10 ans et qui se sentent abandonnés depuis que celui-ci a été approuvé. Il a souligné lors d'un point de presse à Vancouver que son ministère était en contact constant avec la Ville de Windsor et qu’il était très « au fait des préoccupations des citoyens où le pont arrive ».

Il a rappelé que le permis était assujetti à des conditions visant à s’assurer que les intérêts des résidents seront respectés.

« Il y a toutes sortes de conditions qui ont été mises en place et la permission de bâtir un pont de remplacement vient avec ces conditions. Par exemple, quand le nouveau pont va ouvrir, l’ancien doit être démantelé », a-t-il indiqué.

Il a aussi souligné que des mesures environnementales étaient prévues dans le quartier et que des travaux seront effectués pour répondre aux inquiétudes des citoyens.

Les partenaires pourront soumettre des propositions pour les deux types de pont.Deux concepts possibles pour le futur pont international Gordie-Howe Photo : Radio-Canada/Nicole Pham

En outre, il a confirmé que cette autorisation n’empêcherait en rien la construction du futur pont Gordie-Howe qui était indispensable pour faire face à l’augmentation de la circulation routière à venir au cours des prochaines années.

« C’est une mesure importante pour assurer la fluidité du commerce entre nos deux pays. Il y a plus de 10 000 camions qui traversent tous les jours. Le volume va continuer d’augmenter. C’est un investissement important et soyez assurés qu’il y aura deux ponts : le pont Gordie-Howe et le pont Ambassador », a-t-il tenu à préciser.

Windsor

Infrastructures