•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rentrée sans fumée au campus d’Edmundston du CCNB

Une pancarte rappelle la nouvelle politique de l'établissement scolaire.

Le campus d'Edmundston du CCNB est le premier à interdire la cigarette sur son terrain.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Radio-Canada

Pour la première fois cette année, un campus du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) interdira de fumer sur ses lieux. Le campus d'Edmundston du CCNB veut ainsi suivre l'exemple de sa voisine, l'école secondaire Cité des Jeunes A.-M.-Sormany, qui a interdit la cigarette sur son terrain l'an dernier.

Un texte de Kassandra Nadeau-Lamarche

La direction du campus d’Edmundston du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick a pris cette décision afin de promouvoir la santé dans le secteur d'Édupôle Edmundston, qui inclut la Cité des Jeunes A.-M.-Sormany, le Collège communautaire ainsi que le campus d’Edmundston de l’Université de Moncton.

« D’autres institutions ont pris ce pas-là et elles ont eu du succès, donc on s’est basé là-dessus, » explique le directeur du campus, François Boutot. Pour l’instant, le campus universitaire n’a pas l’intention de suivre l’exemple des deux autres établissements d’enseignement.

Une pancarte géante indiquant la nouvelle politique a été installée à l'entrée du stationnement. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le campus d'Edmundston du CCNB est le premier à interdire la cigarette sur son territoire.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

Depuis le début de l’année, les gens n’ont donc plus le droit de fumer sur le terrain du campus. Ils ont le choix d’aller fumer à l’extérieur du campus ou dans leur véhicule. Le campus offre également divers services pour aider les étudiants ou les membres du personnel qui souhaitent arrêter de fumer.

Montrer l’exemple

La présence de l’école secondaire juste à côté du Collège a également motivé la décision de la direction, ce que comprennent la plupart des étudiants.

Selon Olivier Aubé, étudiant en techniques parajudiciaires, il est important de montrer l’exemple aux plus jeunes. « Les adolescents passent [sur le terrain] pour aller manger et [les fumeurs ne sont] pas une bonne influence », croit-il. Olivier pense que même si cela désavantage les fumeurs, ceux-ci doivent s’attendre à des mesures semblables un peu partout dans les prochaines années.

Qu’en pensent les fumeurs?

Certains étudiants rencontrés, fumeurs ou non-fumeurs, n’étaient pas tout à fait d’accord avec la décision de la direction. Ils déplorent surtout le fait que les fumeurs devront quitter le terrain du Collège pour pouvoir fumer. Mais certains, comme Monica Bourgoin, qui est fumeuse, ne s’opposent pas à l’interdiction.

Je trouve que c’est quand même assez fair parce qu’ils peuvent respecter le monde qui fume et nous, on respecte le monde qui ne fume pas.

Monica Bourgoin, étudiante au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, campus d’Edmundston

Sensibiliser plutôt que punir

La direction n’a pas l’intention d'appliquer le nouveau règlement pour l’instant. « On veut vraiment rendre les gens sensibles au mieux-être, explique François Boutot. On s’attend à la collaboration de tout le monde. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Santé publique