•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 10 films à ne pas manquer au TIFF

Claudia présente 5 films à ne pas manquer au TIFF parmi sa sélection de 10
Radio-Canada

Cette année, le TIFF présente 20 % de films de moins que l'année dernière. Mais parmi les 260 films projetés, comment faire son choix? Nous vous proposons une sélection de films à ne pas manquer.

Une sélection de Claudia Hébert

120 Battements par minute
Chouchou de la presse et Grand prix du Festival de Cannes, le film raconte les luttes du groupe d’activistes français Act Up pendant la crise du Sida dans les années 90.

 

Le scénariste Robin Campillo, entre autres pour la Palme d’or Entre les murs de Laurent Cantet, passe derrière la caméra. Il s’impose comme un réalisateur sensible et engagé.

Son film est empreint d’une fureur de vivre et de la volonté de faire changer les choses.


Mother!

Darren Aronofsky revient en force avec un film qu’on annonce comme étant extrêmement audacieux entre Rosemary’s Baby de Polanski et son film Black Swan. Mais bien plus troublant.

 

Jennifer Lawrence qui est la conjointe du réalisateur y joue la jeune épouse de Javier Bardem. Ensemble, ils vivent dans une grande maison qu’ils viennent tout juste de rénover. Un couple plus âgé, Ed Harris et Michelle Pfeiffer, s’invite chez eux et les choses se détériorent.


Les affamés

Le film de zombies n'est pas mort avec Georges A. Romero. Robin Aubert nous le prouve avec un audacieux film de genre canadien.

Deux actrices qui jouent le rôle de zombiesUne scène du film « Les affamés » du réalisateur Robin Aubert Photo : Courtoisie du TIFF

Dans une région rurale québécoise, on compte maintenant plus de morts que de vivants aux bords des routes. Quelques résistants, entre autres Marc-André Grondin, Monia Chokri et Micheline Lanctôt s'allient pour essayer de survivre. Il veulent éviter les morsures de ceux qui, hier encore, étaient leurs proches et qui, maintenant, sont des morts-vivants.

À voir à condition d'avoir les nerfs solides et le coeur bien accroché!


Long Time Running
À l’été 2016, les documentaristes canadiens Jennifer Baichwal (Watermark) et Nicholas de Pencier ont suivi les Tragically Hip tout au long de leur dernière tournée, Man Machine Poem, jusqu’au grand concert d’adieu du groupe à Kingston.

 

Ce documentaire accompagne le groupe à travers le pays, prêt à se battre et à jouer sa musique malgré un Gord Downie affaibli par la maladie et les traitements.


La petite fille qui aimait trop les allumettes
Le Québécois Simon Lavoie est de retour au TIFF avec une adaptation du roman culte de Gaétan Soucy La petite fille qui aimait trop les allumettes. Il avait remporté en 2016 le prix du meilleur long-métrage canadien pour Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau, coréalisé avec Mathieu Denis.

 

Tourné dans un magnifique noir et blanc, le film raconte les découvertes de deux adolescents après la mort de leur père. Ce dernier les a élevés en marge du monde, dans le mensonge et l’obscurantisme religieux.


The Disaster Artist
Si vous n’avez jamais entendu parler du film culte The Room, dépêchez-vous d’aller découvrir ses meilleures (pires) scènes sur le Web. Ce Citizen Kane des mauvais films est devenu un événement cinématographique et un objet de fascination pour tous ceux qui ont souffert à travers toute une projection. Qui est ce Tommy Wiseau qui a écrit, réalisé, produit ce film en plus de tenir le rôle principal de cette catastrophe cinématographique?

 

James Franco s’attaque à The Room en racontant son désastreux tournage. Il s'est basé sur les mémoires de l’acteur Greg Sestero publiées sous le titre The Disaster Artist. Franco joue le rôle de Tommy Wiseau et son frère Dave joue Sestero. Cette comédie s’annonce savoureuse.


Call Me By Your Name
Faites confiance à la rumeur qui rôde autour de ce film depuis ses présentations aux festivals de Sundance et de Berlin. Ce film de l’italien Lucas Guadagnino (A Bigger Splash) est une des plus belles histoires d’amour de l’année.

 

Elio est un adolescent de 17 ans, en vacance avec ses parents dans leur maison de campagne italienne. Comme chaque été, la famille accueille chez eux un étudiant pour quelques semaines et cette fois l’invité est Oliver, un chercheur américain. Entre Elio et Oliver se tisse une amitié empreinte de non-dits et d'ambiguïté, jusqu’à ce que finalement, ils admettent leur intérêt l'un pour l'autre. Un film qui fait durer la belle saison un peu plus longtemps.


Le redoutable
Mai 68. Jean-Luc Godard marche dans les rues avec les étudiants qui veulent faire la révolution et ne veut plus être Jean-Luc Godard, au désespoir de sa jeune et nouvelle épouse.
Ce film est adapté du roman Un an après d’Anna Wiazemski. Cette dernière est actrice et auteure et a partagé la vie du cinéaste pendant quelques années.

 

Le redoutable nous emmène avec humour dans le quotidien d’un cinéaste en pleine remise en question. Le réalisateur Michel Hazanavicius (The Artist) s’est permis une amusante satire, empruntant à Godard lui-même des bribes de son style. Louis Garrel joue le réalisateur. Stacy Martin défend le rôle de Wiazemski.


The Shape of Water
Guillermo del Toro (Le labyrinthe de Pan) nous revient avec une nouvelle histoire fantastique ancrée pendant la guerre froide.

 

Tourné à Toronto, The Shape of Water propose un conte de fées où Élisa, une femme de ménage muette (Sally Hawkins), se voit confier le soin d’une mystérieuse créature amphibie au sein d’un laboratoire américain. Se liant d’amitié avec le monstre, Élisa tentera de le sauver, au risque de sa vie.

Le film a été présenté au festival international du film de Venise le 31  oût dernier. Les échos sont excellents.


A Fantastic Woman
Le Chilien Sebastian Lelio (Gloria) présente deux films cette année au TIFF. Le premier Disobedience, avec Rachel Weisz et la Canadienne Rachel McAdams est une histoire d’amour au sein de la communauté juive hassidique.

Dans A Fantastic Woman, Marina est une jeune femme transgenre dont l’amant plus âgé décède brutalement. Quand la famille du défunt s’en prend à Marina, celle-ci doit se battre pour ses droits et sa dignité.

 

Nord de l'Ontario

Cinéma