•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Lebel veut rétablir les faits dans l’industrie forestière

Portrait de Denis Lebel dans son bureau

Denis Lebel

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nouveau président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ), Denis Lebel, fera de la lutte à la désinformation sa priorité.

Un texte de Catherine Paradis

Alors qu’il commence son mandat, l’ancien député de Lac-Saint-Jean (Nouvelle fenêtre) assure qu’il veut travailler en partenariat avec les groupes environnementaux, mais pas à n’importe quel prix.

« Je veux faire comprendre aux gens qu’il faut travailler dans le respect de notre environnement, mais que ça touche aussi des milliers de vies au Québec », a expliqué Denis Lebel, à l’émission Y a des matins sur Ici Première.

Le Québec compte 60 000 travailleurs forestiers et Denis Lebel entend les défendre de son mieux.

« Je vais travailler avec les groupes environnementaux, les groupes écologistes, mais lorsqu’il y aura des faits qui ne répondront pas à ce que nous avons comme science, on partagera les informations. »

— Une citation de  Denis Lebel, PDG du Conseil de l’industrie forestière du Québec

« Chez nous, il y a beaucoup d’exploitation forestière et comme par hasard le nombre de caribous augmente. Dans le nord du Québec, il n’y a pas d’exploitation forestière et le nombre caribous diminue. Je voudrais juste qu’on nous fasse comprendre davantage où on en est », ajoute Denis Lebel.

Le nouveau président- directeur général se dit également prêt à relever les défis à venir, notamment dans le contexte de la renégociation de l’Accord de libre-échange avec les États-Unis et le conflit sur le bois d’œuvre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !