•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Irma ravage les îles des Caraïbes les unes après les autres

Une femme se déplace dans les rues dévastées de Fajardo, à Porto Rico.

Photo : Getty Images / Ricardo Arduengo

Radio-Canada

Des toits arrachés, des voitures renversées ou submergées, des routes impraticables, des bateaux envolés comme des fétus de paille : l'ouragan Irma, l'un des plus puissants à frapper l'Atlantique, a semé la désolation sur les îles de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, d'Antigua et de Barbuda, faisant au moins 14 morts.

L’ouragan de catégorie 5, la plus haute sur l'échelle de Saffir-Simpson, a frappé de plein fouet ces îles des Antilles avec des vents atteignant 300 km/h.

À Saint-Martin, une île de 70 000 habitants partagée entre la France et les Pays-Bas, Irma a déjà fait quatre morts et une cinquantaine de blessés du côté français de l’île, et un mort du côté néerlandais.

« Nous confirmons qu'une personne a été tuée et plusieurs autres blessées, mais les informations sont partielles », a déclaré jeudi le ministre de l'Intérieur des Pays-Bas, Ronald Plasterk.

On dirait presque un pays en guerre.

Maeva Myriam Ponet, journaliste pour Guadeloupe 1ère
La dévastation vue du ciel, sur la partie néerlandaise de l'île de Saint-MartinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La dévastation vue du ciel, sur la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin

Photo : Getty Images / Gerben Van Es

Un lourd bilan humain redouté

Une sixième personne a perdu la vie sur l’île voisine de Barbuda, une autre sur l'île d'Anguilla, et trois morts ont aussi été recensés sur l'île de Porto Rico. Quatre autres personnes ont péri dans les îles Vierges américaines, selon le bureau du gouverneur Kenneth Mapp et un service de secours.

Les autorités préviennent toutefois que le bilan total risque encore de s'alourdir.

Le bilan humain est encore incertain, dans la mesure où des opérations de déblaiement sont en cours.

Le premier ministre Édouard Philippe

Le président du conseil territorial français, Daniel Gibbs, a estimé que 95 % de l'île de Saint-Martin avait été détruite par l'ouragan.

Marigot, sur l'île de Saint-MartinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une femme se tient près des maisons endommagées par l’ouragan dans la baie Nettle, à Marigot, du côté français de l’île de Saint-Martin.

Photo : Getty Images / AFP/Lionel Chamoiseau

« L'électricité est coupée, l'eau potable est absente, l'essence est indisponible, les routes sont très partiellement praticables et les communications téléphoniques sont très difficiles », a ajouté le chef du gouvernement. En outre, 60 % des habitations de l'île sont désormais « inhabitables ».

L’île française de Saint-Barthélemy, qui compte 9500 habitants, est également dévastée.

L’île de Barbuda a pour sa part été « totalement dévastée », selon le président du territoire indépendant d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne. Barbuda, qui compte 1600 habitants, « n'est plus qu'un tas de décombres », a-t-il ajouté.

L’île d’Anguilla a été touchée « de plein fouet », avec des dégâts « critiques à certains endroits », a indiqué le secrétaire d'État britannique aux Affaires étrangères, Alan Duncan, précisant que le port et l'aéroport étaient fermés. Du côté des îles Vierges, les dégâts sont « graves », a-t-il dit.

Un ouragan qui ne s'essouffle pas

« Une intensité d'une telle longévité [pour un ouragan], c'est du jamais-vu dans le monde depuis le début de l'ère satellitaire », il y a une cinquantaine d'années, souligne Météo France.

Irma a obtenu le statut d'ouragan de catégorie 5, le plus haut niveau sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui mesure le phénomène depuis plus de 33 heures. Le précédent record appartenait au typhon Haiyan qui avait soufflé sur les Philippines en 2013 pendant 24 heures. Il y avait fait plus de 7000 victimes.

Les secours s'organisent

« La France tout entière est mobilisée » face à ce désastre, a assuré le président Emmanuel Macron en déplacement à Athènes. Il a également souligné la nécessité d'agir « contre les perturbations climatiques ». M. Macron compte se rendre « dès que possible » dans les zones touchées.

La ministre française des Outre-mer, Annick Girardin, est arrivée en Guadeloupe, dont dépend administrativement Saint-Martin, avec des « renforts humains et matériels » de près de 200 personnes, notamment des secouristes, des militaires, des pompiers et des médecins.

Des voitures empiléesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ouragan Irma a soulevé des voitures, les empilant les unes sur les autres lors de son passage à Marigot sur l'île de Saint-Martin.

Photo : Getty Images / Lionel Chamoiseau

La ministre était soulagée qu'une partie de la piste de l'aéroport de Saint-Martin, du côté français, ait pu être rouverte pour permettre à la France d’envoyer un avion militaire de reconnaissance.

« La première mission, c'est d'accéder aux gens qui peuvent avoir besoin de nous [...], apporter les premiers soins, commencer à travailler sur les infrastructures, bâcher les toits, pomper l'eau et protéger les biens qui peuvent l'être », a déclaré le vice-président de la fédération nationale des sapeurs-pompiers français, Patrick Hertgen, sur France Info, cité par Le Monde.

Visitez notre dossier sur les ouragans Harvey et Irma 

« Nous sommes passés de la phase de sidération à une phase d'action », a résumé le ministre de l'Intérieur français Gérard Collomb, en affirmant que les efforts « pendant les prochaines heures » porteraient sur l'approvisionnement en eau et en nourriture, dont « 100 000 rations de combat [...] pour que les gens puissent continuer à s'alimenter ».

« C’est une tragédie. Il nous faudra reconstruire les deux îles. L’urgence, c’est surtout de rétablir la situation, faire un premier constat et reconstruire pour que les gens puissent vivre dans les dix jours qui viennent », a déclaré M. Collomb au journal Le Monde. Les besoins les plus urgents sont des désalinisateurs, « beaucoup d’eau, des rations de combat pour tenir pendant les premiers jours » et des tentes.

Des voitures et des débris à Marigot, à Saint-MartinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Irma a soulevé des voitures et une multitude de débris laissant un paysage de désolation à Marigot, sur l'île de Saint-Martin.

Photo : EPA / Lionel Chamoiseau

Mme Girardin affirme de son côté qu’un pont aérien devrait être mis en place entre les îles françaises de Saint-Martin et de la Guadeloupe. Elle ajoute que des renforts, de même que des réserves d’eau et du matériel de secours, ont été envoyés par voie maritime.

Londres a également débloqué 32 millions de livres (51,5 millions de dollars canadiens) et envoyé deux navires militaires pour venir en aide aux victimes. La reine Élisabeth II a pour sa part exprimé ses « pensées » pour les sinistrés.

De son côté, Justin Trudeau a assuré que le pays était prêt à intervenir en cas de besoin.

« Le Canada est en contact étroit et régulier avec l'organisme caraïbe d'intervention rapide en cas de catastrophe, afin de déterminer les besoins et coordonner l'aide qui pourrait être requise », a indiqué jeudi le premier ministre lors d'un point de presse.

Le Canada et les Canadiens, bien sûr, sont prêts à aider nos voisins et nos amis au Sud pendant cette période difficile.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le NCSM St-John's, une frégate de la Marine royale canadienne basée à Halifax, « quittera bientôt pour une mission d’entraînement dans la région et nous nous sommes assurés qu’il soit prêt à aider si de l’assistance est nécessaire », a ajouté Justin Trudeau.

État d'urgence en République dominicaine

Après avoir frappé Saint-Martin, la Guadeloupe, Antigua, Barbuda et Saint-Barthélemy, Irma a frôlé la côte nord du territoire américain de Porto Rico la nuit dernière. Les vents violents que transporte l’ouragan Irma ont entraîné des pertes de courant pour un million de personnes, soit 70 % des clients de la société d’électricité du pays, à Porto Rico, et quelque 50 000 autres étaient privées d'eau courante.

Le gouverneur du territoire américain, Ricardo Rossello, a indiqué qu’il était difficile de prévoir à quel moment l’électricité pourrait être rétablie.

Les ports de l’île demeurent fermés et les vols commerciaux sont toujours suspendus. Les écoles et les bureaux gouvernementaux devraient rouvrir leurs portes lundi.

Un homme marche dans une rue inondée de Santiago, en République dominicaineAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un jeune homme marche dans les eaux qui ont envahi une rue inondée de Santiago, en République dominicaine, à la suite du passage de l'ouragan Irma.

Photo : EPA / Luis Tavares

Le gouvernement de la République dominicaine a ordonné des évacuations sur les zones littorales, même si l’œil de l’ouragan ne devrait pas frapper l’île.

Des vents de 285 km/h et de fortes pluies ont touché jeudi la République dominicaine alors que l'ouragan Irma approchait, obligeant environ 5500 habitants à évacuer.

Le passage de l’ouragan a provoqué des inondations en Haïti, où il a fait au moins deux blessés, selon la protection civile. L’œil d’Irma devrait toutefois passer légèrement plus au nord que prévu, ce qui devrait limiter les dégâts dans l’un des pays les plus pauvres du monde.

À Cuba, les autorités ont entamé l'évacuation de certains des 51 000 touristes étrangers qui se trouvent actuellement sur l'île, plus particulièrement dans les stations balnéaires de la côte nord. À La Havane, les habitants ont commencé à faire des réserves de nourriture, d'eau et de carburant.

L'ouragan se rapproche en ce moment des îles Turks et Caicos et poursuivra sa route dévastatrice vers les Bahamas et le nord de Cuba, selon le météorologue de Radio-Canada, Pascal Yiacouvakis. Irma est attendu dimanche matin, vers 7 h, à Miami en Floride, avec des vents de 200 à 230 km/h et apportera de 100 à 300 millimètres de pluie et une onde de tempête de 2 à 6 mètres, explique le météorologue.

Le président américain Donald Trump a déclaré l’état d’urgence dans les Îles Vierges américaines, à Porto Rico et en Floride. Les autorités de cet État ont ordonné l’évacuation des Keys, un chapelet d’îles dans le sud de l’État. Irma devrait avoir été rétrogradé à la catégorie 4 lorsqu'il frappera la Floride.

Il devrait ensuite remonter la péninsule floridienne et atteindre la Georgie et les Carolines.

Les pertes et dommages pourraient totaliser 120 milliards de dollars aux États-Unis et dans les Antilles et Caraïbes, selon l'agence de modélisation Enki Research.

Après Irma, place à Jose

Pendant qu’Irma souffle toujours sur les Caraïbes, deux autres ouragans se sont formés dans l’Atlantique.

Maintenant de catégorie 3, l'ouragan Jose avance dans les pas d'Irma et prend des forces alors qu'il s'approche des Antilles avec des vents de 195 km/h.

Le NHC a lancé des avertissements d'ouragan concernant les îles d'Antigua et de Barbuda, qui se relèvent à peine du passage d'Irma.

Bien qu’il soit « sans commune mesure avec Irma », Jose apportera également des perturbations météorologiques sur les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. « Il va se rapprocher d'ici samedi et passera à quelques petites centaines de kilomètres au nord-nord-est de Saint-Martin et Saint-Barthélemy », indique le prévisionniste Étienne Kapikian.

La « périphérie » de cet ouragan pourrait apporter « des averses orageuses, une houle assez marquée » notamment pour ces îles dévastées par Irma, ajoute le spécialiste. « Ce ne sont pas des conditions idéales pour les opérations de secours. Mais c'est sans commune mesure, rien de comparable avec Irma. »

Un autre ouragan souffle dans le golfe du Mexique. De catégorie 1, Katia ne menace toutefois pas la région des Caraïbes, mais il devrait « toucher terre au Mexique dans le nord de l'État de Veracruz, d'ici vendredi, explique Météo France. Il pourrait apporter de très fortes pluies sur la côte mexicaine, qui pourraient déborder jusqu'à Mexico samedi. »

« Nous avons trois ouragans simultanés sur l'Atlantique, ce n'était pas arrivé depuis sept ans », souligne le prévisionniste.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Incidents et catastrophes naturelles

International