•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvrez le parcours musical des participants au 28e Chant'Ouest

Les participants au Chant'Ouest 2017 : Yves Lécuyer (Territoires du Nord-Ouest), Mireille Labbé (Yukon), Alpha Toshineza (Manitoba) et Byrun Boutin-Maloney (Saskatchewan)
Les participants au Chant'Ouest 2017 : Yves Lécuyer (Territoires du Nord-Ouest), Mireille Labbé (Yukon), Alpha Toshineza (Manitoba) et Byrun Boutin-Maloney (Saskatchewan) Photo: Courtoisie. Stépanie Lamy (Mireille Labbé)
Radio-Canada

Quatre artistes représenteront leur province ou territoire sur la scène du Chant'Ouest à Yellowknife le jeudi 14 septembre : Alpha Toshineza (Manitoba), Byrun Boutin-Maloney (Saskatchewan), Yves Lécuyer (Alberta et Territoires du Nord-Ouest) et Mireille Labbé (Colombie-Britannique et Yukon).

L'événement, qui a lieu pour la première fois aux Territoires du Nord-Ouest, est coordonné par l'Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY). Le spectacle sera présenté en direct à la radio dès 19 h (HR) sur ICI.Radio-Canada Première dans les quatre provinces de l'Ouest et au Yukon et en simultané sur ICI.Radio-Canada.ca/chantouest. Radio Taïga diffusera l'émission spéciale pour les auditeurs ténois.


Alpha Toshineza (Manitoba)

Installé à Winnipeg depuis 2014, Alpha Toshineza est né au Luxembourg de parents congolais. Il a commencé sa carrière au début des années 90 en faisant partie de plusieurs groupes, avant de se lancer en solo sous le nom de Gospel Emcee au début des années 2000. Il publie deux albums et réalise de nombreux projets en collaboration avec des artistes internationaux : Kev Brown, Oddisee, Dul et Malone. Le représentant du Manitoba a aussi collaboré avec plusieurs artistes manitobains dont Kelly Bado et Elessar Thiessen. En février 2017, il lance l’album Jazz Inuit, du même nom que l’étiquette qu’il a créée quelques années auparavant. L’album Jazz Inuit, qui a été très bien reçu par la critique, compte dix chansons qui combinent des sonorités jazz, pop, rock, soul et, bien sûr, hip hop. Alpha Toshineza est un artiste polyvalent : le rappeur francophone est aussi graphiste et réalisateur.


Byrun Boutin-Maloney (Saskatchewan)

Byrun Boutin-Maloney fait de la musique depuis une dizaine d’années. C’est à l’école secondaire qu’il s’y met, d’abord comme parolier et chanteur puis il apprend la guitare, le synthétiseur et la batterie, instrument qu’il affectionne particulièrement. Membre fondateur du groupe Indigo Joseph, Byrun a passé cinq ans au sein de la formation indie pop fransaskoise avant d'amorcer une carrière solo.  À sa deuxième participation en solo, il remporte le concours Nouvelle scène en 2017. Pour lui, la musique est une façon de connecter des gens. Pour écrire ses chansons, il tire son inspiration de la vie, des évènements ou des émotions. En plus de la musique, Byrun Boutin-Maloney s’adonne également aux arts visuels et s’intéresse à la production et l’enregistrement. Il rêve de produire lui-même son premier album.


Mireille Labbé (Yukon)

Active sur la scène musicale yukonnaise depuis 2013, l'auteure-compositrice-interprète a grandi à La Prairie, au Québec. Initiée à la musique par sa famille, elle apprend très jeune le piano et le solfège avant de découvrir la guitare et la clarinette. Après des études en tourisme au Collège LaSalle, elle s’envole vers Whitehorse, la capitale du Yukon. Avec sa voix puissante et libre, elle a connu un succès spontané sur les scènes de son Yukon adoptif. Elle a pris part à de nombreux événements culturels et artistiques, tels que les spectacles du Carrousel de la GRC, le spectacle de variété Onde de choc et le Concert en français de Yukon Women in Music. Lors de sa première participation à Pacifique en chanson, en 2014, elle remporte le Prix de la presse. En 2017, Mireille Labbé tente de nouveau sa chance et rafle les quatre prix principaux du concours. L’artiste travaille présentement à l’écriture d’un premier album promotionnel.


Yves Lécuyer (Territoires du Nord-Ouest)

Yves Lécuyer a appris à jouer de la musique pour faire comme son frère aîné qui lui a appris quelques accords de base à la guitare. À cette époque, Yves fréquente l’église pentecôtiste. Il livre ses premières prestations publiques en jouant de la guitare électrique au sein d’un ensemble de musique chrétienne contemporaine qui lui vaut un certain succès : à 20 ans, il rafle les honneurs dans un concours de rock chrétien québécois. Pendant une dizaine d’années, il compose en dilettante en se tenant loin de la scène. C’est seulement lorsqu’il s’établit à Yellowknife à la fin des années 2000 qu'il remonte sur les planches, d’abord au sein d’un duo avec James Hodson, puis comme leader du groupe Les Dead Frets. La formation rock sort un mini-album éponyme en 2015. Avec du matériel entièrement nouveau, il se présente au concours Polyfonik comme artiste solo et devient, en 2017, le premier Ténois à remporter le concours albertain de la chanson.

Francophonie

Arts