•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Rencontre installée à la place Jean-Béliveau

Une grue a été utilisée pour installer « La Rencontre » des artistes Jean-François Cooke et Pierre Sasseville.

Une grue a été utilisée pour installer « La Rencontre » des artistes Jean-François Cooke et Pierre Sasseville.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'œuvre d'art public représentant deux cerfs de Virginie est maintenant installée à la future place Jean-Béliveau. Les deux bronzes de 2700 kilos chacun sont l'oeuvre du duo d'artistes de Québec Jean-François Cooke et Pierre Sasseville.

Les automobilistes qui ont emprunté l'autoroute 20 ou encore le pont Pierre-Laporte mercredi ont pu observer le chargement hors-norme. Les énormes sculptures ont voyagé en camion depuis l'Atelier du bronze situé à Inverness où elles ont été fabriquées.

 

Une fois à destination, elles ont été ancrées l’une sur l’autre à l'aide d'une grue.

« Le voir sur papier, le voir dans les journaux c'est une chose, mais quand on arrive devant et qu'on voit la grosseur des bêtes puis qu'on les imagine montées, je pense que vraiment les gens vont adorer », explique l'artiste Pierre Sasseville.

C'est spécial pour nous!

Une citation de : Jean-François Cooke, artiste

L’œuvre La Rencontre est le plus gros bronze jamais coulé au Canada. La sculpture de 11 mètres de hauteur représente deux cerfs reposant l’un sur l’autre en effet miroir. Les deux cerfs sont posés sur un socle ornementé avec des découpes de lames de patins.

L'oeuvre du duo Cooke-Sasseville a été livrée à la Place Jean-Béliveau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'oeuvre du duo Cooke-Sasseville a été livrée à la Place Jean-Béliveau.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Les artistes ont tenu un plaidoyer pour l'art public, citant différentes villes comme Chicago qui attirent des touristes pour leurs oeuvres d'art.

« Je pense qu'il y a plein de grandes métropoles qui ont compris que l'art public, si on investit des montants importants, on va attirer des gens puis ça va être bon pour l'économie locale. Ça, je pense que Québec l'a compris », dit Pierre Sasseville.

L’inauguration officielle de la place Jean-Béliveau se tiendra les 16 et 17 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !