•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Google Street View entre dans l’ère de l’intelligence artificielle

Une photo d'une voiture surmontée d'un appareil photo à 360 degrés et sur laquelle on peut lire « Google Street View ».

Le nouvel appareil compte beaucoup moins de caméras qu'auparavant, mais celles-ci sont plus puissantes.

Photo : Google

Radio-Canada

Captées dans les rues au moyen d'appareils photo à 360 degrés, les images de Google Street View sont analysées depuis peu par un système intelligent qui devrait aider le moteur de recherche à répondre à des questions de plus en plus complexes de la part des internautes.

Il s’agit d’une première mise à jour du système de prise de photos de Google Street View en huit ans. Les appareils photo utilisés désormais sont d’une qualité considérablement plus grande qu’auparavant, ce qui se traduit par des images en plus haute résolution, qui offrent aussi des couleurs plus réalistes que par le passé.

Ces images plus nettes, associées à une série de capteurs (GPS, lidar, systèmes de mesure des distances au laser) devraient permettre à l’intelligence artificielle de Google de mieux « comprendre » le monde. Cette nouveauté servira notamment à combler les lacunes du service de géolocalisation qui étaient liées aux commandes vocales des internautes.

Jen Fitzpatrick, vice-présidente de l’ingénierie et de la gestion de produits à Google, est responsable des activités de Google Maps et de ses filiales. Elle a expliqué à Wired que les utilisateurs de ce service posent des questions de plus en plus difficiles à traiter. Elle utilise l’exemple suivant pour illustrer ses propos : « Donnez-moi une place thaïe ouverte en ce moment et qui peut faire la livraison jusque chez moi. »

Mme Fitzpatrick aimerait aussi que le moteur de recherche soit en mesure de répondre à des questions complexes, comme : « Quel est le nom du magasin rose à côté de l’église, au coin de la rue? »

Ce genre de demande nécessite non seulement que l’assistant vocal ou le moteur de recherche comprenne la question, mais également qu’il puisse faire des associations logiques à partir de l’information contenue dans sa base de données pour y répondre.

Une plus grande autonomie

Afin de pouvoir fournir ce service amélioré, Google compte désormais sur une nouvelle génération de capteurs Google Street View. Ceux-ci, installés sur le toit de voitures qui sillonnent les rues du monde entier, photographient maintenant avec plus de précision les enseignes des magasins, le nom des rues, les adresses, les heures d’ouverture des commerces et une grande quantité d’autres renseignements.

Une photo montrant une grande caméra à 360 degrés de couleur verte.

L'appareil Google Trekker de l'entreprise Google.

Photo : Radio-Canada

Le système peut d’ores et déjà reconnaître le nom d’une entreprise sur un panneau, même si celui-ci compte d’autres logos. Andrew Lookingbill, l’un des ingénieurs qui ont travaillé sur la mise à jour du système, donne l’exemple d’un magasin de pneus dont l’enseigne comporte les logos de Bridgestone et de Firestone. Non seulement l’intelligence artificielle parvient-elle à lire l’enseigne, mais elle est également capable de rejeter les logos avant l’indexation dans Google Maps. Le tout s’effectue sans intervention humaine.

Une pratique critiquée

Cette mise à jour du système de prise de photos de Google a bien entendu soulevé des questions au sujet de la vie privée. Jen Fitzpatrick estime toutefois que les nouveaux appareils ne menacent pas davantage la vie privée des gens que les anciens, arguant que Google continuera de flouter les visages et les plaques d’immatriculation sur ses images.

Mais le géant du web pourrait tout de même se servir de ses nouvelles images en très haute définition pour bien d’autres choses que pour son service Google Maps. En février dernier, des chercheurs de l’Université Stanford (dont Fei-Fei Li, qui est désormais scientifique en chef de Google Cloud) étaient parvenus à estimer le revenu moyen, la race et la tendance politique des résidents de certaines villes américaines en se servant d’un système intelligent (Nouvelle fenêtre) qui analysait des images captées pour Google Street View. Interrogée à ce sujet, Google s’est contentée d’indiquer à Wired qu’elle tentait constamment de trouver de nouvelles façons d’utiliser ses données pour améliorer tous ses services, non seulement ceux de Google Maps.

Les voitures dotées des nouvelles caméras ont déjà commencé à sillonner les rues des États-Unis et du Japon.

Avec les informations de Wired, et MIT Technology Review

Internet

Techno