•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

40 % des Manitobains se sentent étouffés par les dettes

Un couple dans son salon se penche sur des papiers.

Plus de 50 % des travailleurs au Manitoba vivent de paie en paie.

Photo : iStock

Radio-Canada

Endettement, épargne générale et épargne pour la retraite, les Manitobains ont de la difficulté à gérer leur portefeuille, révèle le dernier sondage 2017 de l'Association canadienne de la paie.

Selon les données du sondage, 53 % des employés du Manitoba vivent d’une paie à l’autre contre 47 % pour le pays.

Plus de 1 Manitobain sur 5 déclare qu’il aurait du mal à réunir 2000 $ s’il devait faire face à une situation d’urgence.

Même son de cloche du côté national. Les employés du Canada peinent toujours à joindre les deux bouts. Pour près de la moitié des Canadiens sondés, remplir les obligations financières deviendrait difficile si leur chèque n'était retardé que d’une semaine.

Le poids lourd des dettes

Prêts hypothécaires, cartes de crédit, prêt automobile et marge de crédit, presque tous les Canadiens (94 %) sont endettés. Au Manitoba, 40 % des employés se sentent accablés par leurs dettes.

Parmi les travailleurs de la province qui parviennent à économiser, près de la moitié (48 %) épargnent 5 % ou moins de leurs revenus. Un pourcentage inférieur aux 10 % généralement recommandés par les planificateurs financiers.

Pour les répondants, les dépenses et la hausse du coût de la vie justifient l’augmentation de l’endettement.

Une retraite repoussée

« Ces résultats soulignent la nécessité de moins dépenser et d’épargner davantage en prévision des urgences et de la retraite », indique Janice MacLellan, vice-présidente des opérations à l’Association canadienne de la paie.

Cette retraite, toutefois, les Canadiens (46 %) estiment qu’ils devront la retarder, puisqu’ils n'économisent pas suffisamment. D’ailleurs, 74 % des personnes sondées ont épargné seulement le quart ou moins de leur objectif d’épargne-retraite, alors qu’au Manitoba ce résultat chute à 69 %.

Les Manitobains préoccupés

Les Manitobains sont 47 % à dépenser la totalité ou plus de leur revenu net. Pourtant, peu (36 %) de personnes actives croient que l’économie locale s’améliorera au cours des prochaines années.

Les plus grandes préoccupations sont l’augmentation du coût de la vie et les conséquences d’une hausse éventuelle des taux d’intérêt.

Le sondage a eu lieu du 27 juin au 5 août 2017 auprès de 4766 employés canadiens de différents secteurs industriels. Le sondage, élaboré par l’Association canadienne de la paie, a été mené par la firme Framework Partners. Sa marge d’erreur est de 1,3 %, 19 fois sur 20. L’Association a fait appel à une méthode d’échantillonnage probabiliste. Il n’est donc pas possible de calculer une marge d’erreur définitive.

Manitoba

Finances personnelles