•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Rumeur du Loup passe aux mains de l'Agence MAD

Le logo de La Rumeur du Loup.

Le magazine Rumeur du Loup passe aux mains de l'agence MAD.

Photo : Benoit Ouellet

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après 6 ans sous la responsabilité de Louis-Philipe Gélineau Busque, le magazine La Rumeur du Loup est passé, le 1er septembre, aux mains de l'Agence MAD, elle-même basée à Rivière-du-Loup.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

C'est après 3 ans de collaboration aux ventes, à la rédaction, au montage et à la révision du magazine que Marie-Amélie Dubé, propriétaire de l'agence MAD, a décidé de procéder à son achat.

L'ancien directeur du périodique mensuel, Louis-Philippe Gélineau Busque, avait le goût de passer à autre chose.

Dans un contexte où la publication sur papier est difficile et que les revenus publicitaires se font de plus en plus rares, Marie-Amélie Dubé demeure confiante pour l'avenir du magazine citoyen distribué gratuitement dans le KRTB.

Le côté singulier du magazine, qui est un peu un acte de résistance local, les gens y tiennent. C'est quand même une denrée rare.

Marie-Amélie Dubé, propriétaire de l'agence MAD et de la Rumeur du Loup

Marie-Amélie Dubé affirme par ailleurs que les revenus du magazine sont en croissance depuis sa création.

Marie-Amélie Dubé, propriétaire de l'agence MAD, qui rit aux éclats.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marie-Amélie Dubé, propriétaire de l'agence MAD.

Photo : Benoit Ouellet

Adapter le magazine à ses nouvelles réalités

Toutefois, la nouvelle propriétaire ne cache pas qu'elle étudie la possibilité de décliner le magazine sur d'autres supports, surtout sur le web. Du même souffle, elle lorgne l'idée d'augmenter le tirage de La Rumeur du Loup.

Comme le magazine est imprimé en très petites quantités, il disparaît très vite. Les gens, après une ou deux semaines, nous demandent où ils peuvent le trouver. Il y a un désir pour le magazine.

Marie-Amélie Dubé, propriétaire de l'agence MAD et de la Rumeur du Loup

Marie-Amélie Dubé évoque aussi la possibilité de distribuer le magazine en se basant sur un autre type de répartition.

La nouvelle propriétaire réfléchira à toutes ces options au cours des prochains mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !