•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marché de la place de Paris : priorité aux commerçants du Grand Marché

La place de Paris sera transformée en marché saisonnier.

La place de Paris sera transformée en marché saisonnier.

Photo : Ville de Québec

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon la Coopérative des horticulteurs de Québec, les étals du marché de la place de Paris dans le Vieux-Québec seront exclusivement remplis de produits des commerçants qui feront partie du Grand Marché de Québec (Nouvelle fenêtre).

Un texte de Maxime Corneau

« On va privilégier les produits qui sont au Grand Marché », explique Daniel Tremblay, le directeur général de la Coopérative des horticulteurs de Québec, la coopérative qui s’occupera de la gestion des deux futurs marchés.

M. Tremblay détaille qu’il s’agit de l’hypothèse de travail la plus envisagée en ce moment. Les produits en vente au marché de la place Paris (Nouvelle fenêtre) seraient un échantillonnage de tous les produits du Grand Marché.

« Ce serait possiblement des employés de la coopérative qui mettraient en marché les produits des producteurs du Grand Marché, ce qui permettrait d’avoir un très grand échantillonnage. »

Construit au coût de 2,5 millions de dollars par la Ville de Québec, le marché de la place de Paris sera situé à l’angle des rues Dalhousie et du Marché-Finlay. Il sera ouvert de mai à octobre.

« Absurdité et favoritisme », selon Jean Rousseau

Le candidat de Démocratie Québec et porte-parole de la Coalition pour le Vieux-Port de Québec, Jean Rousseau, n’en revient pas d’apprendre que les marchands qui n’iront pas au Grand Marché ne devraient pas avoir accès à la place de Paris. « On voit qu’il y a des favoris, des gens qui auront des privilèges. »

Selon lui, la Ville de Québec et son maire se font justice avec cette décision. Il s’agirait d’une façon de récompenser ceux qui ont appuyé le projet du Grand Marché et de punir les opposants. « On voit sa façon de gérer : vous êtes avec moi ou vous êtes contre moi. Si vous ne l’êtes pas [avec moi], tant pis pour vous », dénonce-t-il.

Le projet du Grand Marché, qui nécessite l’investissement de 20 millions de dollars par la Ville de Québec, devrait pour sa part être achevé d’ici mai 2019, sur le site d’ExpoCité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !