•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un troisième candidat à la mairie à Trois-Rivières

André Bertrand, candidat à la mairie de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

À deux mois des élections municipales, un troisième candidat à la mairie de Trois-Rivières se manifeste. André Bertrand, qui a oeuvré dans le monde économique, veut offrir une alternative aux citoyens.

Il s'opposera au maire sortant Yves Lévesque et au conseiller municipal Jean-François Aubin qui ont déjà manifesté leur intention de briguer la mairie.

Avoir une troisième voix, je crois que c’est bon pour la démocratie.

André Bertrand, candidat à la mairie de Trois-Rivières

André Bertrand a notamment été ancien commissaire industriel chez Innovations et développement économique de Trois-Rivières (IDÉ).

« Cette idée de me présenter à la mairie remonte à 2015 », a déclaré M. Bertrand en entrevue à l’émission Facteur matinal.

Il habite à Trois-Rivières depuis une vingtaine d’années.

« J’ai des idées, j’ai plein d’idées pour mes concitoyens, parce que M. Lévesque a mis Trois-Rivières sur la carte, selon certains concitoyens, et moi, je veux m’occuper des citoyens qui sont à l’intérieur de la carte », dit-il.

M. Lévesque est là depuis 16 ans comme maire et M. Aubin est là comme conseiller municipal depuis 4 ans et moi j’apporte des yeux neufs.

André Bertrand,candidat à la mairie de Trois-Rivières

André Bertrand croit qu'il pourra se démarquer grâce à ses nouvelles idées.

Il présentera son programme électoral lors d'une conférence de presse qu'il tiendra dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Quelques-unes de ses réalisations

André Bertrand a notamment été l'instigateur du Salon de l'emploi, créée 2012.

Il affirme aussi avoir eu l'idée d'une politique de l'immigration à la ville et l'a mise en place avec ses collègues.

« Ce qui est important c’est de faire cela avec tout le monde et ça, c’est la force ma concertation, avec les gens dans le milieu », précise-t-il.

Réaction des deux autres candidats

Le conseiller Jean-François Aubin, qui était jusqu'à hier le seul dans la course pour ravir le poste de maire à Yves Lévesque, assure ne pas se sentir trop menacé par cette nouvelle candidature.

Ça ne change rien. Mon adversaire, c’est M. Lévesque, ce n’est pas M. Bertrand.

Jean-François Aubin, conseiller municipal et candidat à la mairie de Trois-Rivières

Le candidat dit ne pas trop crainte la division du vote que pourrait provoquer l'arrivée d'André Bertrand dans la course, et indique qu'il fait confiance à la population.

« En 2013, M. Lévesque n'a pas eu la majorité du vote parce que le vote de ceux qui voulaient du changement s’est dispersé entre plusieurs candidats. Les gens ont vu aller ça en 2013, ils vont être capables de faire des choix différents, de regrouper leurs intentions de changement. »

Yves Lévesque a préféré ne pas commenter la candidature d'André Bertrand.

« Moi, je suis moi. Lui, c’est lui. Je ne commencerai pas à commenter chaque candidat », s'est contenté de dire le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale