•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un incendie dans une ferme suscite des craintes pour une famille de Low

Photo : Radio-Canada / Trevor Pritchard

CBC.ca

Une famille de l'Outaouais s'inquiète pour sa sécurité à la suite de l'incendie qui a détruit un bâtiment de sa ferme lundi matin. Au lendemain du brasier, des carcasses d'animaux jonchaient le sol de la propriété du chemin McDonald, une route rurale située près de Low.

Les carcasses de huit poules, deux pintades, une chèvre et un lapin ont été retrouvées dans les restes du brasier. Les corps calcinés des animaux étaient toujours sur la propriété lundi après-midi, en compagnie de pneus fondus et d'autres détritus.

Tom Townsend et Julie Kent, qui ont perdu tous leurs animaux d'élevage, craignent la présence de toxines et de prédateurs. Lundi après-midi, ils ignoraient toujours à quel moment leur propriété serait nettoyée.

Les propriétaires ont tenté lundi d'obtenir des directives de leur assureur, Intact Insurance, qui a signalé que le dossier serait traité à la fin de la longue fin de semaine.

« Il y a beaucoup de problèmes de sécurité pour mes enfants et mes deux chiens. Et ils [les assureurs] refusent de faire quoi que ce soit jusqu'à ce que cela leur convienne », a déploré M. Townsend en entrevue avec CBC.

Il craint aussi que les carcasses attirent les coyotes, les loups ou les ours.

La famille a refusé de retirer elle-même les carcasses, par peur que cela n'intervienne avec la réclamation d'assurance.

L'assureur s'excuse

Selon la famille, les dommages, qui incluent aussi des outils coûteux, s'élèvent à environ 6000 $.

Contactée par Radio-Canada, la compagnie Intact Insurance a affirmé qu'elle communiquerait avec la famille pour en savoir plus sur la situation.

La compagnie s'est aussi excusée de ne pas avoir su répondre aux attentes de ces clients.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Justice et faits divers