•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un patient accusé d'avoir cherché à étrangler une infirmière

Le patient aurait cherché à étrangler une infirmière du service des urgences de l'Hôpital général de Montréal, affilié au Centre de santé universitaire McGill (CUSM).

Le patient aurait cherché à étrangler une infirmière du service des urgences de l'Hôpital général de Montréal, affilié au Centre de santé universitaire McGill (CUSM).

Photo : CUSM

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un homme âgé de 25 ans fait face à des accusations de voies de fait après avoir tenté d'étrangler une infirmière du service des urgences de l'Hôpital général de Montréal, tôt samedi matin.

Selon l'agent du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Jean-Pierre Brabant, un homme a fait irruption dans le bureau des infirmières, vers 3 h 30, et s’est montré agressif. Il a alors attaqué l’une d’elles, une femme de 34 ans, en l’agrippant par la gorge, mais celle-ci a pu le repousser.

Une autre employée de l’hôpital, une préposée aux bénéficiaires de 44 ans, a voulu s’interposer, toujours d’après M. Brabant, et l’agresseur s’en serait pris à elle aussi.

Le suspect avait été admis vendredi soir à l'unité des soins psychiatriques.

Les deux femmes ont subi des blessures mineures au haut du corps, mais ont été soignées et ont reçu leur congé de l'hôpital, selon le porte-parole du SPVM, Benoit Boisselle.

Des agents de sécurité ont réussi à maîtriser l’homme, qui doit comparaître en cour mardi au palais de justice de Montréal.

Il fera face à des accusations de voies de fait graves et de voies de fait causant des lésions.

L'homme n'était pas connu des milieux policiers, a précisé M. Boisselle.

Le SPVM n’a pas été en mesure de dire si un agent de sécurité était en poste au service des urgences au moment des faits.

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !