•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mario Kart a 25 ans

Mario, au volant d'une moto, double son frère Luigi.
La série Mario Kart demeure populaire après 25 ans. Photo: Nintendo
Radio-Canada

Vendredi marquait le 25e anniversaire de la série Mario Kart, dans laquelle le célèbre plombier moustachu et ses amis s'adonnent à des compétitions de course automobile. Le jeu vidéo Super Mario Kart, paru le 1er septembre 1992 en Amérique du Nord, a lancé une série qui continue de marquer plusieurs générations de joueurs.

Un texte d’Alix Villeneuve

Deux années auparavant, en 1990, Nintendo lançait F-Zero, un jeu de course acclamé par la critique de l’époque, mais dont l’absence de mode multijoueur avait été critiquée.

C’est animée par la volonté de corriger cette erreur que l'entreprise japonaise a produit Super Mario Kart, selon Dominic Arsenault, professeur au Département d’histoire de l’art et d’étude cinématographique de l'Université de Montréal.

Les développeurs ont donc conçu un nouveau jeu de course en écran partagé. Deux personnes pouvaient alors s'affronter en jouant en même temps sur un seul téléviseur.

Deux joueurs de Super Mario Kart s'affrontent sur l'écran partagé.Deux joueurs de « Super Mario Kart » s'affrontent sur l'écran partagé. Photo : Nintendo

Le choix du célèbre plombier comme personnage principal de cette nouvelle mouture relève du hasard, selon Dominic Arsenault. À l'origine, il n’était pas prévu que Super Mario soit la vedette de ce nouveau jeu.

« On a suggéré que l’on mette [temporairement] Mario à la place du personnage initial en attendant que l’on développe l’aspect visuel du jeu […] et ils sont restés avec cette idée-là », explique le professeur.

Un jeu de course à l’image de son créateur

De cette idée a émergé un jeu de course exactement à l’image de Nintendo. Selon Dominic Arsenault, F-Zero était un jeu de course plus traditionnel, alors que Super Mario Kart était plus convivial et amusant.

Mario Kart, c’est coloré. C’est une compétition qui se veut dans un esprit bon enfant, qui respecte les valeurs de la famille de Nintendo.

Dominic Arsenault, professeur au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l'Université de Montréal

Depuis 25 ans, la formule n’a pas vraiment changé. Les huit titres qui ont suivi ont toujours conservé cette couleur et ces valeurs.

« C’est toujours le même jeu avec des micro-innovations et des microdétails qui changent d’une version à l’autre », précise Dominic Arsenault.

Plusieurs objets loufoques permettent aux joueurs d'attaquer leurs adversaires.Plusieurs objets loufoques permettent aux joueurs d'attaquer leurs adversaires. Photo : Nintendo

Un premier jeu dérivé d’une longue lignée

Super Mario Kart a été le premier titre dans lequel la mascotte de Nintendo n'évoluait pas dans un jeu de plates-formes.

« Ça a été le déclic qui a mené Nintendo à voir ses personnages avec une certaine mobilité, qui peuvent apparaître dans d’autres sortes de jeux », explique Dominic Arsenault.

Depuis, Mario et ses amis sont apparus dans toute une panoplie de jeux. Ces titres vont de jeux sportifs comme Mario Tennis à la série Mario Party, en passant par les jeux de combat Super Smash Bros.

Mario Kart 8 Deluxe est le neuvième titre de la série Mario Kart de Nintendo.« Mario Kart 8 Deluxe » est le neuvième titre de la série Mario Kart de Nintendo. Photo : Nintendo

L’idée de Nintendo a d’ailleurs souvent été reprise par ses concurrents. « Des jeux de karts, on en a vu plusieurs qui sont apparus par la suite », constate le professeur.

Jeux vidéo

Techno