•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture du relais La Cache situé au coeur de la Gaspésie

Relais La Cache

Relais La Cache

Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La communauté micmaque de Gesgapegiag a inauguré vendredi le relais de La Cache, sur la route 299, dont elle est la nouvelle propriétaire.

Un texte de Geneviève Génier Carrier d'après les informations de Pierre Cotton

Le bâtiment situé au coeur de la Gaspésie, sur la route du parc de la Gaspésie, est bien connu des chasseurs et des motoneigistes qui s'y arrêtent pour se restaurer ou faire le plein d'essence.

Les installations ont été rachetées l'automne dernier par la communauté micmaque de Gesgapegiag. Pendant la période hivernale, les activités se sont limitées à offrir de l'essence, en collaboration avec la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC) de la Haute-Gaspésie.

Le relais La Cache, au coeur de la GaspésieAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le relais La Cache, au coeur de la Gaspésie

Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

Mais depuis, le site a été restauré. On y offrira désormais de l'hébergement, des services de restauration et de l'essence.

On espère pouvoir s'adresser à une clientèle touristique, les motoneigistes et les chasseurs, principalement.

Une citation de : Angel Ward, directrice du développement économique (traduction)

La communauté micmaque a élaboré un plan de développement stratégique de cinq ans afin d'investir et de se démarquer dans l'industrie touristique.

La CacheAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Cache

Photo : Radio-Canada / Pierre Cotton

Le conseiller Ronnie Condo explique aussi que l'acquisition du relais de La Cache témoigne du droit traditionnel des Micmacs à occuper le territoire gaspésien.

Gesgapegiag veut maintenir le relais de La Cache en service 12 mois par année, 7 jours sur 7.

Les responsables disent être en discussions avec différentes bannières pour y ouvrir un poste d'essence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !