•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

La Série du siècle, bien plus qu’une série de hockey

Illustration avec les drapeaux du Canada et de l'U.R.S.S. et un gardien de but au centre.

Radio-Canada est le diffuseur officiel des huit rencontres de la série de hockey Canada-Russie en septembre 1972.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il y a 50 ans s’amorçait à Montréal ce qu'on appellera « la Série du siècle ». Du 2 au 28 septembre 1972, les meilleurs joueurs de hockey du Canada affrontent ceux de l'URSS. En tant que diffuseur officiel, Radio-Canada couvre cet événement historique qui a bien failli tourner au drame national.

Plus qu’une série de hockey, la série de rencontres entre les joueurs canadiens de la LNH et ceux de l’équipe nationale de la Russie représente à l’époque un prolongement de la guerre froide. Le duel entre le Canada et l’Union soviétique sur la glace est vivement attendu.

Montage d'archives réunissant les grands moments de la Série du siècle en hockey opposant les joueurs canadiens de la LNH à ceux de l’équipe nationale de la Russie. Radio-Canada était diffuseur officiel de l'événement.

Comme en témoigne le vox pop de notre montage d’archives, nombreux sont ceux qui prédisent une victoire facile pour l’équipe canadienne. Pourtant, les Soviétiques donneront des sueurs froides aux Canadiens avec de nombreux rebondissements au cours des huit matchs de cette série.

Bien que l’équipe canadienne soit solide, elle est amputée de plusieurs hockeyeurs de grand talent. En raison du monopole de la LNH sur la Série du siècle, les joueurs de l’Association mondiale ne peuvent y participer. Nos archives montrent Pierre Elliott Trudeau qui dit avoir fait pression pour que Bobby Hull puisse se joindre à l’équipe. Hélas, ce télégramme du premier ministre à Hockey Canada ne permettra pas à l'attaquant vedette de sauter sur la glace contre les Soviétiques.

L'animateur Guy Ferron devant un décor avec les drapeaux du Canada et de la Russie

L'affrontement serré entre le Canada et la Russie fait en sorte que les téléspectateurs sont de plus en plus nombreux à suivre la Série du siècle, qui s’étale sur tout le mois de septembre 1972.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada couvre tous les matchs en direct, tandis que la série tourne au drame national. Dès le premier match, les Soviétiques imposent leur jeu et infligent une cuisante défaite aux Canadiens. Une humiliation suivie de deux autres défaites, d’une victoire d'Équipe Canada et d’un match nul. Cette lutte serrée ne fait qu’alimenter la ferveur du public. Ils sont de plus en plus nombreux à suivre la Série du siècle, qui s’étale sur un mois.

Le 28 septembre 1972, près de la moitié de la population canadienne est rivée à son petit écran pour regarder le match décisif qui se joue à Moscou. Sur place, l’équipe de journalistes sportifs de Radio-Canada peine à réaliser l’ampleur qu’a prise l’événement. Notre montage d’archives nous montre Richard Garneau, Jean-Maurice Bailly, René Lecavalier et Lionel Duval qui discutent de cet engouement-surprise.

Le huitième et dernier match est diffusé à 12 h 30 au Canada. Que ce soit à la maison, au bureau ou dans les bars, les Canadiens cessent toutes leurs activités pour être témoins de ce moment d’anthologie. D’un océan à l’autre, la victoire de l’équipe canadienne aura l’effet d’un tremblement de terre.

Remontage de l’émission spéciale Retour d’Équipe Canada. Les journalistes sportifs Lionel Duval et Jean-Maurice Bailly suivent le retour d’Union soviétique de l’équipe canadienne de hockey sur le tarmac de l’aéroport de Dorval.

Le 1er octobre 1972, les joueurs d’Équipe Canada sont accueillis en héros à l’aéroport de Dorval. Dans cette émission spéciale improvisée, on sent toute l’exaltation du moment. Les commentateurs sportifs Lionel Duval et Jean-Maurice Bailly trépignent d’impatience en attendant que se pose l’avion qui ramène les joueurs d’Équipe Canada. Parmi la foule de journalistes et de partisans qui s’entassent directement sur le tarmac, il règne une confusion complète.

Après 13 heures de vol, les journalistes René Lecavalier et Richard Garneau sont les premiers à sortir du DC-8 d’Air Canada. Suivront ensuite, acclamés par plus de 20 000 partisans, Serge Savard, Phil Esposito, Paul Henderson, Rodrigue Gilbert, Yvan Cournoyer et les autres membres de l’équipe canadienne de hockey. En pleine campagne électorale, Pierre Elliott Trudeau ne manque pas de monter à bord du camion pour célébrer avec l’équipe.

Les joueurs rentrent à la maison après avoir réussi à remporter les trois dernières parties de la série en territoire soviétique. Ils se préparent à défiler.

Dorénavant, on demandera : où étiez-vous lorsque Paul Henderson a marqué son but? Ce but dramatique comme les mille autres rebondissements feront de la Série du siècle l’un des plus grands événements sportifs de l’histoire du pays.

Encore plus de nos archives 

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.