•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les États-Unis enquêtent sur des producteurs de papier canadiens

Un travailleur supervise la fabrication de papier journal.
Un travailleur supervise la fabrication de papier journal. Photo: Radio-Canada / Benoît Jobin
Radio-Canada

Le département du Commerce des États-Unis a ouvert une enquête à propos d'entreprises canadiennes qui exportent certains types de papier, dont le papier journal, au sud de la frontière.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Produits forestiers Résolu, Tembec et Kruger sont notamment ciblées par cette plainte déposée par la North Pacific Paper Company (NORPAC), basée dans l'État de Washington.

Dans un communiqué publié mercredi, le département du Commerce américain écrit que le gouvernement de Donald Trump entend faire appliquer les règles commerciales du pays pour que les entreprises américaines puissent demeurer compétitives.

Subventions et dumping

Le 9 août, NORPAC a demandé au gouvernement américain d'imposer des droits compensateurs et des droits antidumping à certains de ses concurrents au nord de la frontière.

Cette entreprise prétend que les producteurs de certains types de papier obtiennent des subventions du gouvernement du Canada et vendent leurs produits aux États-Unis à des prix trop bas.

L'usine de papier journal de Produits forestiers Résolu à Baie-ComeauDes rouleaux de papier journal Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Le porte-parole de Produits forestiers Résolu, Karl Blackburn, affirme que les compagnies américaines tentent « d'asphyxier les entreprises canadiennes via leurs capacités financières ».

On le voit avec le bois d'œuvre, on le vit avec le papier surcalandré et, maintenant, ils tentent d'étendre cette stratégie à ceux qui produisent du papier. C'est un non-sens.

Karl Blackburn, porte-parole, Produits forestiers Résolu

Selon le département du Commerce américain, les importations canadiennes de papier visées par la plainte aux États-Unis ont totalisé 1,27 milliard de dollars en 2016.

Résolu se défend

Le papier fabriqué à Baie-Comeau est surtout exporté en Amérique du Sud.Le papier fabriqué à Baie-Comeau est surtout exporté en Amérique du Sud. Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Produits forestiers Résolu compte défendre ses pratiques et faire valoir qu'elle respecte les lois des États-Unis, selon son porte-parole.

« Il est clair que nous allons nous défendre, que nous allons débattre notre point de vue, pour qu'à la fin du processus prévu par le commerce international, on puisse obtenir gain de cause », indique Karl Blackburn.

L'usine de Baie-Comeau peut être visée, selon les conclusions de l'enquête, comme celle d'Amos et comme celle d'Alma.

Karl Blackburn, porte-parole, Produits forestiers Résolu

Cette démarche pourrait mener à l'imposition de nouvelles taxes sur les exportations canadiennes de papier aux États-Unis.

Côte-Nord

Économie