•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre de Cindy Gladue : le suspect a payé 5000 $ pour sa remise en liberté

L'enseigne devant le palais de justice d'Edmonton avec l'édifice en arrière-plan

En juin 2017, la Cour d'appel a ordonné la tenue d'un nouveau procès.

Photo : CBC

Radio-Canada

Bradley Barton, le camionneur ontarien de 49 ans accusé du meurtre de Cindy Gladue, a payé une caution de 5000 $ pour pouvoir être remis en liberté. Il s'était présenté au palais de justice d'Edmonton le 18 août dernier et en était ressorti le jour même.

L'ordonnance de non-publication sur ses conditions de remise en liberté a été levée par le juge.

Bradley Barton est accusée d’avoir tué Cindy Gladue, une femme autochtone de 36 ans, en 2011. Cindy Gladue était une travailleuse du sexe. Son corps a été retrouvé dans une chambre d’hôtel de l’ouest d’Edmonton.

Elle avait succombé à une hémorragie après s'être adonnée, selon les dires de Bradley Barton, à des relations sexuelles brutales, mais consensuelles.

Un deuxième procès pour Barton

En mars 2015, un jury a reconnu Bradley Barton non coupable de meurtre au premier degré. Ce jugement a cependant été invalidé par la Cour d’appel de l’Alberta en juin 2017 (Nouvelle fenêtre). L’accusé devra donc subir un second procès.

Selon la Cour d’appel, le juge de première instance n’a pas donné les bonnes instructions aux jurés. Il leur a notamment fourni des informations erronées sur la notion de consentement.

Les avocats seront de retour en cour vendredi afin de déterminer la date du procès.

Alberta

Justice et faits divers