•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection partielle : un scrutin le 2 octobre dans Louis-Hébert

Des pancartes électorales sont installées dans la circonscription de Louis-Hébert.

Photo : Radio-Canada / Alexandra Duval

Radio-Canada

Les libéraux ont installé les affiches de leur candidat à l'élection partielle dans la circonscription de Louis-Hébert. Le scrutin se tiendra le 2 octobre.

Des pancartes électorales du candidat Éric Tétrault ont déjà été mises en place devant l’ancien bureau de circonscription de Sam Hamad dans le secteur de Cap-Rouge.

L’élection partielle vise à remplacer celui qui a représenté la circonscription durant 14 ans. L'ancien député libéral de la circonscription a remis sa démission au printemps dernier.

Des pancartes ont été installées dans le secteur de Cap-Rouge.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des pancartes ont été installées dans le secteur de Cap-Rouge.

Photo : Radio-Canada / Alexandra Duval

Un manque de respect, dit Legault

Alors qu'il annonçait la candidature de Geneviève Guilbault pour les prochaines élections générales, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault a dénoncé le déclenchement tardif de l'élection partielle dans Louis-Hébert. La campagne provinciale chevauchera en partie les élections municipales, déplore-t-il.

« Je pense que c'est un manque de respect pour les électeurs. C'est comme si le gouvernement voulait faire exprès pour les mélanger », a lancé M. Legault.


Geneviève Guilbault, François Legault et Éric Caire lors d'une conférence de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Geneviève Guilbault, François Legault et Éric Caire

Photo : Radio-Canada

Début des hostilités

Chose certaine, les hostilités étaient déjà lancées avant même le déclenchement officiel de la campagne.

En conférence de presse aux côtés du maire Régis Labeaume, mercredi matin, le ministre de la Santé Gaétan Barrette a accusé la Coalition avenir Québec d’être un parti de « bougonneux », incapable de constater la situation économique favorable.

« François Legault a réussi à faire d’une nouvelle positive quelque chose de négatif, ironise Gaétan Barrette. On est différents de la CAQ. On est positifs, on est constructifs. »

La CAQ est un parti de « bougonneux » a lancé le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, à la veille du début de la campagne électorale partielle dans Louis-HébertAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gaétan Barrette, ministre de la Santé

Photo : Radio-Canada

Le ministre responsable la région de la Capitale-Nationale François Blais prédit également une campagne victorieuse pour Éric Tétrault qui viendra « renchausser le caucus de Québec » en matière économique.

La dernière partielle dans Chauveau, on ne pensait pas qu’on pouvait gagner et on a gagné. On espère aussi gagner celle-là.

François Blais, ministre responsable la région de la Capitale-Nationale

Au moins cinq candidats se feront la lutte dans Louis-Hébert. Normand Beauregard représentera le Parti québécois, Normand Sauvageau, la Coalition avenir Québec, tandis qu'Option nationale misera sur Martin Saint-Louis.

Guillaume Boivin, qui s’est déjà présenté dans Louis-Hébert en 2012, fera de nouveau la course pour Québec solidaire.

Québec

Politique