•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La hernie des crucifères s'attaque au canola saskatchewanais

Un champ de canola en Saskatchewan

Photo : Radio-Canada / Émilie Dessureault-Paquette

Radio-Canada

La hernie des crucifères, une maladie qui s'attaque notamment aux cultures de canola, est de retour en Saskatchewan, la dernière crise ayant eu lieu en 2011, indique la Commission de développement du canola de la province.

Dans un communiqué mardi, l'organisme explique qu’il a découvert un champ de canola contaminé dans le nord-ouest de la province.

La hernie des crucifères infecte les racines des plantes crucifères, comme le canola ou la moutarde, empêchant celles du canola d'absorber les nutriments et l'eau et de produire des graines.

Les agents pathogènes de cette maladie s'attachent aux particules de terre, accélérant du coup sa propagation, particulièrement lorsqu'un même tracteur est utilisé sur plusieurs terres agricoles.

Le nord-ouest de la Saskatchewan est plus à risque que le reste de la province parce qu'elle se trouve à proximité de la frontière albertaine. La province voisine est aux prises avec cette maladie agricole depuis déjà plusieurs années. L'humidité et l'acidité des terres contribuent aussi à la propagation de la maladie.

Les symptômes de la hernie des crucifères ne se manifestent pas immédiatement. Dans certains cas, plusieurs années peuvent s'écouler avant qu'ils ne se révèlent au grand jour.

La commission de développement du canola de la Saskatchewan mise sur la prévention et suggère aux cultivateurs de faire une rotation des cultures sur une période de deux à trois ans en plus de nettoyer fréquemment les machines agricoles pour réduire les risques de propagation de la maladie.

Selon les informations de Marianne Meunier

Saskatchewan

Agro-industrie