•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une complice d'un membre des Hells Angels au Nouveau-Brunswick est arrêtée

Une voiture de la Gendarmerie royale du Canada.

Une voiture de la Gendarmerie royale du Canada.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des accusations ont été portées contre une femme de 40 ans pour possession de drogue et d'une arme prohibée dans le cadre d'une opération menée par la GRC, ciblant les bandes de motards criminels, à laquelle ont collaboré d'autres services de police.

Marie Antonette Bugay a été arrêtée le 24 août lors de l'exécution d'un mandat de perquisition dans une résidence de la rue Aberdeen, à Fredericton. Elle a ensuite été libérée. Lors de l'exécution du mandat, la police a saisi un pistolet à impulsion électrique Taser, des objets associés aux drogues et une substance que l'on croit être de la cocaïne.

La GRC a arrêté de nouveau Marie Antonette Bugay le 29 août, en matinée. Au moment de l'arrestation, la police a saisi une importante somme d'argent. Elle a comparu en cour le jour même et a été accusée de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic et de possession d'une arme prohibée. Elle a été mise en garde à vue et comparaîtra en cour le 1er septembre 2017.

Robin Moulton arrive au palais de justice de WoodstockAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La comparution de Robin Moulton est reportée et déplacée de Woodstock (ci-dessus) à Saint-Jean.

Photo : CBC/Catherine Harrop

Marie Antonette Bugay est une complice de Robin Moulton, un membre du chapitre Nomads des Hells Angels au Nouveau-Brunswick, qui a été arrêté le 22 août 2017. Il est actuellement en garde à vue et comparaîtra en cour le 30 août, à Saint John.

L'Agence des services frontaliers du Canada, le service de police de Saint John, la Force policière d'Edmundston, la Force policière de Fredericton et le service de police régional de Kennebecasis ont participé à cette opération policière conjuguée menée par la GRC. L'arrestation a été rendue possible grâce à cette collaboration et aux efforts déployés pour perturber les groupes de criminels organisés qui nuisent à la collectivité avec leurs activités illégales.

La Force policière de Fredericton est bien positionnée

Leanne FitchAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La chef de la Police municipale de Fredericton, Leanne Fitch

Photo : Radio-Canada / CBC

La Force policière de Fredericton a tenu à rassurer la population en publiant un communiqué qui précisait qu'elle collabore avec de multiples organismes de police afin de surveiller et de perturber les activités criminelles des bandes des motards criminels.

« Nous voulons que nos citoyens restent vigilants et se sentent en sécurité », a déclaré le chef Leanne Fitch. « Nos agents et les autres organismes de police sont au courant, et ont été informés depuis un bon bout de temps, de la présence de bandes de motards criminels et de leurs groupes affiliés sur le territoire de la ville de Fredericton et à travers le Nouveau-Brunswick. Toute activité criminelle est et sera suivie pour assurer la sécurité publique ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !