•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alanna Koch se lance dans la course à la direction du Parti saskatchewanais

Alanna Koch démissionne de son poste de sous-ministre du premier ministre sortant Brad Wall qu'elle occupait depuis mai 2016.

Alanna Koch démissionne de son poste de sous-ministre du premier ministre sortant Brad Wall qu'elle occupait depuis mai 2016.

Photo : Radio-Canada / Marianne Meunier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alanna Koch, la sous-ministre du premier ministre Brad Wall, se lance dans la course à la direction du Parti saskatchewanais.

Elle dit que ses expériences dans le milieu agricole, dans les négociations internationales et son ancien rôle de sous-ministre l’aideront si elle remporte la course.

Elle ajoute avoir reçu du soutien de la part des membres du caucus et des différents ministères qu’elle a rencontrés.

Ce qui me distingue d’autres candidats, c’est ma grande expérience. Je suis une mère. Je suis une fermière. Je me suis tenue debout pour l’industrie.

Une citation de : Alanna Koch, candidate à la direction du Parti saskatchewanais.

Elle affirme également qu’elle veut suivre les traces de Brad Wall et que son « but comme première ministre sera de suivre son chemin, de construire dessus et de conserver une Saskatchewan forte ».

Alanna Koch, en plus d’avoir été sous-ministre du premier ministre Brad Wall depuis mai 2016, a déjà été directrice générale de l'association des cultivateurs de blé de l'Ouest canadien et sous-ministre de l’Agriculture.

Alanna Koch est la cinquième personne à se porter officiellement candidate après Gordon Wyant, Tina Beaudry-Mellor, Jeremy Harrison et Ken Cheveldayoff.

Le premier ministre sortant, Brad Wall, a annoncé le 10 août qu’il se retirait de la politique après 14 ans en tant que chef du Parti saskatchewanais.

Le Parti saskatchewanais choisira son chef le 27 janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !