•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Christian Bégin : le cinéma, oui, mais le théâtre encore plus

Christian Bégin dans le film Le problème d'infiltration

Sa performance d'acteur dans le film Le problème d'infiltration, sorti vendredi au Québec, représente un nouveau défi relevé par Christian Bégin. Le théâtre demeure toutefois sa plus grande passion, comme il l'a confié à Louis-Philippe Ouimet en entrevue à ICI RDI.

Je n’ai pas beaucoup de certitudes dans la vie, mais il y a une chose que je peux dire : c’est que je ne pourrais pas ne pas jouer au théâtre. C’est un incontournable, c’est le socle sur lequel je me suis construit.

Christian Bégin

Celui qu’on a notamment pu voir dans Pourquoi tu pleures…? au Théâtre du Nouveau Monde, l’an dernier, considère la scène comme un moyen de résister et de prendre la parole. Sans oublier les rencontres qu’elle engendre – une occasion de plus en plus rare à ses yeux. « On vit dans un monde de plus en plus virtuel, où même nos relations passent par toutes sortes d’écrans et de plateformes », regrette-t-il.

Néanmoins, gagner sa vie grâce au seul théâtre au Québec s’avère difficile, même pour des acteurs en vogue. « Ça demande une certaine abnégation », confirme Christian Bégin, qui, voilà 20 ans, a fondé sa propre compagnie, les Éternels Pigistes, avec trois autres artistes. « Si je pense à notre dernière création, on ne s’est même pas payé. On a joué pour zéro sou par soir. Il fallait qu’on paye; c’était nous qui produisions. C’est une réalité que les gens connaissent moins », raconte le comédien de 54 ans.

Il porte une chemise blanche et un veston gris pâleLe comédien et animateur Christian Bégin Photo : La production est encore jeune / Karine Dufour

De manière paradoxale, ce sont des années financièrement difficiles à sa sortie de l’École nationale de théâtre qui l’ont amené à devenir l’épicurien que le grand public connaît. Bien que vivant dans une certaine précarité, le jeune acteur et sa colocataire, la comédienne Isabel Richer, s’étaient lancé le défi de se faire découvrir des recettes originales pour égayer leur quotidien.

« J’ai ouvert à ce moment-là une caverne d’Ali Baba; j’ai commencé à découvrir cet infini de possibles, qu’on peut bien manger à moindre coût. C’est comme au théâtre […] : la contrainte favorise la créativité », indique l’animateur de Curieux Bégin.

Le problème d'infiltration, une fierté

Bien loin de cette émission légère, son rôle de médecin peu sympathique qui vit une descente aux enfers dans Le problème d'infiltration, de Robert Morin, lui vaut les louages de la plupart des critiques. Après quelque 30 ans de carrière, Christian Bégin ne boude pas son plaisir pour son premier rôle principal au cinéma : « Je suis fier du travail que j’ai fait dans ce film-là ».

Certains lui prédisent déjà de futurs prix d'interprétation. En attendant, Christian Bégin travaille sur son premier roman. Il dit se forcer à ne pas y inclure trop de dialogues entre les personnages. Car décidemment, chez lui, le théâtre n'est jamais très loin.

Arts de la scène

Arts