•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gratin politique au défilé de la fierté à Ottawa

M. Trudeau et Mme Wynne envoient la main à la foule.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et ses enfants Xavier et Ella-Grace, à droite, marchent au côté de la première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, lors du défilé de la fierté à Ottawa dimanche.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des milliers de personnes, parmi lesquelles se trouvaient des politiciens de tous les ordres de gouvernement, ont pris part au défilé de la fierté dans les rues d'Ottawa, dimanche après-midi, pour célébrer le respect de la différence et la tolérance.

Musique endiablée, chars allégoriques décorés, drapeaux multicolores, costumes flamboyants... L’ambiance était à la fête dans les rues d’Ottawa.

Pour la première fois au Canada, le chef d’état-major de la Défense, Jonathan Vance, a pris part au défilé. Il a livré un message fort aux communautés LGBTQ.

« Les hommes et les femmes, les trans dans les Forces armées canadiennes, je les encourage à rester avec nous. Pensez à une carrière dans les Forces armées canadiennes », a-t-il affirmé.

Jonathan Vance salue la foule.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef d'État-Major des Forces armées canadiennes, Jonathan Vance, a participé pour la première fois au défilé de la fierté à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le général Vance avait soutenu la communauté LGBTQ et encouragé ses membres à continuer à servir dans les Forces armées lorsque président américain, Donald Trump, a interdit aux personnes transgenres de servir dans l'armée américaine.

Selon le premier ministre Justin Trudeau, qui participait à son premier défilé de la fierté en sol ottavien, la présence du général démontre que le Canada est ouvert à la diversité.

Un participant a un costume orangé et des plumes noires.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le défilé de la fierté à Ottawa a été haut en couleur.

Photo : Radio-Canada / Roxane Léouzon

Pour le maire d’Ottawa, Jim Watson, le Canada se démarque des États-Unis grâce à son climat progressiste.

« C’est vraiment une distinction entre notre pays et les États-Unis. On connaît les problèmes que M. Trump a causés avec sa prohibition des personnes trans dans l’armée, mais c’est l’inverse ici au Canada. Je suis très fier de notre pays », a-t-il noté.

À lire aussi :

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a traversé la rivière des Outaouais pour participer à l’événement pour la première fois.

« Si ça va bien ou relativement bien pour la communauté allosexuelle ici, ce n’est pas partout pareil dans le monde. On a qu’à voir ce qui se passe en Russie. On a un message à envoyer comme région, c’est de dire que le respect de la différence, c’est important », a-t-il dit.

Des milliers de personnes ont assisté au défilé de la fierté à OttawaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des milliers de personnes ont assisté au défilé de la fierté à Ottawa

Photo : Radio-Canada / Roxane Léouzon

Les spectateurs ont retenu le message d’ouverture et de tolérance se dégageant de l’événement.

« C’est important de s’afficher, d’être ici, d’encourager la communauté et de montrer qu’on appuie la diversité », a lancé Julie Meloche.

« Je suis venu pour participer et montrer que je suis fier de qui je suis », a pour sa part déclaré Yvan Leroux.

Avec les informations de Florence Ngue-No et de Roxane Léouzon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !