•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des services de soins intensifs néonataux saturés en Ontario 

Un bébé dans un service de soins intensifs
Un bébé dans un service de soins intensifs Photo: Shutterstock
Radio-Canada

Les médecins de l'Ontario tirent la sonnette d'alarme alors qu'ils observent une pénurie de lits pour les nouveau-nés aux soins intensifs. La province semble connaître un « boom » du nombre de bébés prématurés ou malades ces derniers mois.

« Nous pensions que c’était peut-être une hausse temporaire d’une semaine, mais ce n’est pas le cas », affirme Susan Fitzpatrick, la PDG du réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) de Toronto.

Des hôpitaux comme le Mount Sinaï à Toronto ont observé une hausse de 10 % en juillet par rapport à la même période l’an dernier dans leur service de soins intensifs néonataux de niveau 3, qui soignent les bébés extrêmement prématurés ou nés avec des problèmes de santé graves.

Les trois hôpitaux de Toronto qui disposent de ces services ont une capacité de 117 berceaux. En août, l’occupation moyenne était de 121.

Plus tôt cette semaine, plusieurs hôpitaux du sud de l’Ontario ont fermé leurs soins intensifs néonataux parce qu’il n’y avait plus de place, incluant Sickkids et le Sunnybrook Health Sciences Centre de Toronto, ainsi que deux autres à London et Hamilton. L’hôpital Mount Sinaï n’avait qu’un lit de disponible.

Plus de lits nécessaires?

Le président de l’Ontario Medical Association, Shawn Whatley, demande à la province de financer plus de lits. « Ce sont nos patients les plus malades, dit-il. C’est un reflet de tout notre système. Notre système est au bord de la saturation. Nous sommes souvent forcés de faire de plus en plus avec de moins en moins. »

Mais le RLISS de Toronto répond que rien n’indique que le nombre de places soit le problème. « C’est peut-être une hausse temporaire et nous avons un nombre suffisant de lits, affirme Susan Fitzpatrick. C’est peut-être un nouveau volume plus important et nous devrons planifier pour fournir les ressources. »

Vendredi, les hôpitaux de Toronto avaient de la place et le RLISS de Toronto a annoncé l’ajout de huit berceaux temporaires.

Le RLISS assure qu’aucun bébé n’a été refusé par les services de soins intensifs.

Toronto

Santé