•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ancienne résidente du N.-B. « essaie de garder le moral » avant l'ouragan

L'ouragan Harvey vu par un satellite de la NASA.

L'ouragan Harvey vu par un satellite de la NASA.

Photo : NASA/NOAA GOES Project

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ouragan Harvey, qui vient d'atteindre le niveau 4 sur une échelle de 5, est sur le point de frapper le Texas. Plusieurs résidents s'inquiètent, d'autres, comme Tania Corbin, acceptent la situation avec philosophie.

Tanya Corbin une ancienne résidente du Nouveau-Brunswick a déménagé à Houston où elle élève ses deux enfants, âgés de sept et dix ans.

Tania CorbinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tania Corbin demeure à Houston, au Texas.

Photo : Courtoisie

Elle et son mari essaient de garder le moral avant l'ouragan.

« [Malgré tout, les enfants] posent beaucoup de questions. Mon garçon est assez inquiet, ma fille moins » dit-elle, en entrevue téléphonique à l'émission Heure de pointe Acadie.

Ses enfants sont toutefois trop jeunes pour se rappeler l'ouragan Ike, la dernière grande tempête à avoir touché la région.

Tania Corbin s'attend à pire, cette fois-ci.

« [Ike] est resté au-dessus de nous pendant 12 heures, après c’est parti, mais là on parle de 3, 4 ou 5 jours, ce n'est plus pareil... »

C'est surtout la longue durée qui la rend inquiète.

[D'habitude], on dirait que c’est une piscine qui se verse sur notre tête[...] Tandis que là, j’ai l’impression que c’est un océan au complet…

Tania Corbin, résidente de Houston, TX

Même si le Texas est plus propice aux ouragans que d'autres régions, ce n'est pas commun comme phénomène. « On ne devient jamais habitué parce que c’est très rare. »

Il s'annonce comme le pire ouragan depuis Katrina en 2005 selon le Centre national des ouragans (NHC).

Des débris d'un ouraganAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les dommages de l'ouragan Ike en 2008 ont détruit la ville de Galveston au Texas

Photo : AFP / Scott Olson/Getty Images North America

Drôle d'atmosphère en ville

La tempête va bientôt passer sur Houston, la plus grande ville à se retrouver dans le passage de l'ouragan Harvey.

« Pour l’instant, c’est un peu de pluie », dit-elle, téléphonée à 15 h 36, heure locale.

« On attend cette nuit, demain, et jusqu’a lundi, de la pluie sans arrêt… »

Houston étant moins affectée que d'autres centres urbains, les résidents n'ont pas reçu d'ordre d'évacuation. Les habitants ont pourtant vidé tous les magasins.

« Il y en a qui n’ont pas réussi à se trouver de l’eau. Tout est vide. Il n'y a plus rien dans les [supermarchés], les pharmacies. Il n’y a plus d’essence non plus. »

Elle ne tient toutefois pas à contacter sa famille.

« J'y vais minute par minute, dit-elle. Je ne veux pas leur faire peur! »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !