•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visites du Vieux Séminaire de Saint-Sulpice se poursuivront en 2018

Le séminaire de Saint-Sulpice est l'immeuble le plus ancien du Vieux-Montréal.
Le séminaire de Saint-Sulpice est l'immeuble le plus ancien du Vieux-Montréal. Photo: Radio-Canada / René Saint-Louis

Les Montréalais qui n'ont pas pu visiter l'exposition présentée au Vieux Séminaire des Sulpiciens dans le cadre du 375e anniversaire de la ville pourront se reprendre l'été prochain.

Un texte de René Saint-Louis

À première vue, le nom de l'exposition pouvait sembler rébarbatif : De l'idéal mystique à l'entreprise seigneuriale : les Messieurs de Saint-Sulpice à Montréal.

L'engouement du public a toutefois été plus fort que prévu pour cette exposition qui se tenait dans le plus vieux bâtiment religieux de Montréal et qui donnait accès au plus ancien jardin d'Amérique du Nord.

L'exposition a donc attiré des passionnés d'histoire, mais aussi un public qui s'intéresse au patrimoine, car c'était la première fois qu'on pouvait visiter le Vieux Séminaire construit en 1684.

Le conservateur Jean Rey-Regazzi rappelle que le développement de la métropole est étroitement lié aux Sulpiciens, qui ont été les seigneurs de Montréal pendant 200 ans.

À mon sens, ce n'est pas vraiment une expo d'histoire religieuse. C'est plutôt une expo d'histoire de Montréal et du Québec. Et de comment [...] l'histoire de la ville est intrinsèquement liée aux congrégations religieuses.

Jean Rey-Regazzi, conservateur au département des biens mobiliers à Univers culturel de Saint-Sulpice
Le conservateur au département des biens mobiliers à Univers culturel de Saint-Sulpice, Jean Rey-RegazziLe conservateur au département des biens mobiliers à Univers culturel de Saint-Sulpice, Jean Rey-Regazzi Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

La visite se faisait uniquement sur rendez-vous et en petit groupe, car des prêtres habitent toujours le Vieux Séminaire. C'est ce qui explique qu'à peine 4000 personnes ont pu y prendre part cet été.

En raison d'un intérêt beaucoup plus fort que prévu, le nombre de visites guidées a été multiplié par trois, ce qui n'a pas suffi à répondre à la demande.

L'exposition, qui prend fin le 9 septembre, sera donc de retour l'été prochain, précise Jean Rey-Regazzi.

Elle conservera sa thématique actuelle, qui porte sur les années de fondation de Montréal, mais à plus long terme, une réflexion s'impose sur l'ensemble du patrimoine des Sulpiciens, selon le conservateur.

Les collections et la richesse du patrimoine et de l'histoire des Sulpiciens nous amèneront forcément à aller explorer les périodes postérieures et à montrer encore des beaux bijoux qu'on a dans nos trésors.

Jean Rey-Regazzi, conservateur au département des biens mobiliers à Univers culturel de Saint-Sulpice
Le jardin des Sulpiciens serait le plus ancien d'Amérique du Nord. Entre les feuilles, on distingue à peine la basilique Notre-Dame qui le borde. Le jardin des Sulpiciens serait le plus ancien d'Amérique du Nord. Entre les feuilles, on distingue à peine la basilique Notre-Dame qui le borde. Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

En ce qui concerne le jardin secret des Sulpiciens qui borde la basilique Notre-Dame, il n'est pas possible pour l'instant d'envisager son ouverture permanente au public. Le jardin sera accessible lors des visites guidées l'été prochain, mais il demeure avant tout un lieu de repos pour les prêtres.

Grand Montréal

Croyances et religions