•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pont réclamé à Tadoussac : Philippe Couillard promet un bureau pour étudier le projet

Philippe Couillard et Pierre Arcand à Baie-Comeau

Philippe Couillard et Pierre Arcand à Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre du Québec s'est engagé à ouvrir un bureau de projet pour évaluer la possibilité d'ériger un pont sur la rivière Saguenay.

Philippe Couillard a toutefois souligné qu'il n'est pas question de construire un pont pour le moment.

Selon lui, il faut anayser l'impact social d'un tel projet et considérer les 130 emplois reliés aux traversiers qui relient présentement Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

Je confirme que nous avons une ouverture d'esprit concrète à considérer la solution du pont pour l'accès à la Côte-Nord.

Une citation de : Philippe Couillard, premier ministre du Québec

On ne sait pas encore où se trouverait le bureau, à quel ministère il serait relié ni combien d'emplois seraient créés.

Manifestation pour un pont

Une quarantaine de citoyens ont manifesté à Baie-Comeau, jeudi matin, pour inciter le premier ministre à appuyer l'idée d'une telle infrastructure entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

Une représentante de la Société du pont sur le Saguenay, Marie-Josée Arseneault, était parmi eux. Elle se réjouit de l'ouverture possible d'un bureau de projet. « C'est une excellente nouvelle », affirme-t-elle.

Tout ce qu'on souhaite, c'est que ce soit fait avec la collaboration des citoyens, des entreprises et des gens qui ont le goût d'aller vers des preuves tangibles et une volonté de réalisation.

Une citation de : Marie-Josée Arseneault, représentante de la Société du pont sur le Saguenay
Réunis à Baie-Comeau, une quarantaine de manifestants réclament un pont à Tadoussac.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réunis à Baie-Comeau, une quarantaine de manifestants réclament un pont à Tadoussac.

Photo : Radio-Canada / François Robert

Demande répétée des élus

Les maires de la Haute-Côte-Nord et de la Manicouagan ont profité de leur rencontre avec Philippe Couillard, mercredi, à Baie-Comeau, pour lui demander qu'un pont soit construit sur la rivière Saguenay.

Selon la mairesse de Forestville, Micheline Anctil, plusieurs élus ont indiqué au premier ministre qu'un pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine serait un levier de développement économique pour la région.

Les maires auraient précisé qu'un pont à deux voies serait suffisant.

Le premier ministre Philippe Couillard rencontre des élus à Baie-Comeau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre Philippe Couillard rencontre des élus à Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada

Priorités locales

Micheline Anctil avait aussi des priorités à faire valoir pour sa municipalité. « J'ai parlé du quai, de l'aéroport, du développement touristique avec la Baie Verte qui actuellement reçoit Hollywood », a raconté la mairesse de Forestville.

Le maire de Baie-Comeau, Claude MartelAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Baie-Comeau, Claude Martel

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Le maire de Baie-Comeau, Claude Martel, a indiqué que certains élus ont beaucoup parlé des problèmes d'eau potable et d'eaux usées. Dans la MRC de Manicouagan, l'érosion des berges a été un sujet dominant.

Le Fonds d'appui au rayonnement des régions a aussi été au centre des discussions. L'autorisation des projets pour mars 2018 ne serait pas réaliste, a souligné le maire de Baie-Comeau.

Les délais sont beaucoup trop courts. Il faut déjà qu'à la fin septembre les gens présentent leurs projets. Surtout que c'est un fonds qui doit avoir un rayonnement régional.

Une citation de : Claude Martel, maire de Baie-Comeau

Philippe Couillard a également rencontré les gens d'affaires de Baie-Comeau et de Sept-Îles, jeudi.

Avec les informations d'Alix-Anne Turcotti et de François Robert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !