•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Niki Ashton refuse l'appui d'un révisionniste de l'Holocauste

Niki Ashton se tenant à côté de Nazih Khatatba lors d'un évènement public.

La candidate à la direction du NPD du Canada Niki Ashton refuse l'appui de Nazih Khatatba, un homme accusé d'antisémitisme et de révisionnisme de l'Holocauste par un groupe de défense des droits des juifs.

Photo : Facebook/B'nai Brith

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La candidate à la direction du Nouveau Parti démocratique du Canada Niki Ashton rejette l'appui d'un homme considéré comme un révisionniste de l'Holocauste par l'organisation qui défend les droits des juifs B'nai Brith Canada. La Manitobaine s'est ainsi distanciée du Canado-Palestinien Nazih Khatatba.

Dans une déclaration, Niki Ashton a dit avoir pris connaissance du soutien de cet homme « connu pour avoir des positions antisémites et ayant fait des commentaires niant les atrocités de l'Holocauste ». Elle a de plus indiqué que certains membres de sa famille ont été tués par les nazis et les ont combattus en Europe.

Je ne soutiens aucunement ces points de vue. Je n'accepte pas le soutien de personnes qui ont ces points de vue.

Une citation de : Niki Ashton, candidate à la direction du NPD du Canada

B'nai Brith Canada, qui combat l'antisémitisme et le racisme, a indiqué que l'homme avait décidé d'appuyer la candidate en première page de son journal gratuit, Meshwar Media. Il a aussi publié des photos de Niki Ashton sur sa page Facebook et a pris part à une collecte de fonds tenue à la Palestine Aid Society au profit de la candidate, le 11 août dernier, à Mississauga. L'équipe de la candidate a toutefois précisé qu'elle n'avait pas connaissance du fait que cette photo serait utilisée par Nazih Khatatba pour donner son appui à la Manitobaine.

L'organisation juive avait attiré l'attention sur les propos tenus par Nazih Khatatba lors d'une émission en arabe diffusée sur Rogers TV. Celui-ci avait dit que la souffrance des juifs était un « conte de fées ». Rogers TV avait par la suite arrêté de diffuser l'émission.

CBC a tenté sans succès de contacter Nazih Khatatba sur sa page Facebook.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !