•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immersion précoce dans les écoles anglophones du N.-B. : toujours à la recherche d'enseignants

Des élèves en immersion française

Dans la province, près de 1800 élèves sont présentement inscrits au programme d’immersion précoce.

Photo : Canadian Parents for french

Radio-Canada

Les écoles anglophones du Nouveau-Brunswick se disent prêtes à recevoir les élèves dans le cadre du nouveau programme d'immersion précoce, offert dès la rentrée. Cependant, la période d'embauche de professeurs est toujours en cours.

Au printemps dernier, le gouvernement provincial a annoncé que le programme serait offert dans six écoles supplémentaires dès la première année, dont celle de Minto, près de Fredericton.

Plusieurs parents se sont empressés d’inscrire leurs enfants au programme.

« L'immersion précoce est bonne parce que les jeunes apprennent plus quand leur cerveau est en développement », comme l’explique Candice Caissie, une résidente de la région de Minto qui a inscrit ses deux enfants au programme.

Dans la province, près de 1800 élèves sont présentement inscrits au programme d’immersion précoce.

Pour le moment, le district scolaire anglophone de l'ouest a embauché six nouveaux enseignants en immersion. Du côté du district scolaire anglophone de l’est, tous les postes ont été pourvus, mais aucun suppléant n’a été embauché.

Le ministre de l’Éducation, Brian Kenny, n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de Radio-Canada.

Avec des informations de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Éducation