•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des classes qui bougent au Collège Laflèche

Dans les classes d'apprentissage actif il est possible de déplacer facilement les chaises et les bureaux qui sont sur roulettes.

Dans les classes d'apprentissage actif il est possible de déplacer facilement les chaises et les bureaux qui sont sur roulettes.

Photo : Radio-Canada / Olivier Caron

Radio-Canada

Deux salles de classe du Collège Laflèche auront une toute nouvelle allure cette année. Les bureaux et les chaises seront sur roulettes; une nouvelle façon de dynamiser l'apprentissage.

Une classe active n’est pas un local dans lequel les élèves font de l’exercice ; c’est plutôt un espace qui permet de créer toutes sortes de scénarios.

« Former une table une table ronde avec tous les étudiants, une simulation de séance de l'ONU, placer deux rangées de bureaux face-à-face pour un jeu-questionnaire, repousser les bureaux vers les murs et regrouper les chaises pour un échange plus décontracté, regrouper les étudiants par équipes de quatre, six, huit, etc. » , peut-on lire dans le communiqué.

Une classe d'apprentissage actif au Collège Laflèche de Trois-Rivières.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une classe d'apprentissage actif au Collège Laflèche de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Olivier Caron


La direction du Collège Laflèche s’appuie sur plusieurs recherches qui démontrent que c’est lorsqu’ils essaient et expérimentent que les étudiants apprennent le plus.

Pour nous, c’est important que les étudiants puissent apprendre dans l’action.

Geneviève Ducharme, directrice adjointe des études, Collège Laflèche
Geneviève Ducharme, directrice adjointe des études au Collège Laflèche.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Geneviève Ducharme, directrice adjointe des études au Collège Laflèche.

Photo : Radio-Canada

« Une statistique bien connue stipule qu'on retient généralement 10 % de ce qu'on lit, 20 % de ce qu'on entend, 30 % de ce qu'on voit, 80 % de ce qu'on dit, et 90 % de ce que l'on expérimente », peut-on lire dans le communiqué.

Dans ces classes actives, les élèves peuvent aussi utiliser les tableaux blancs effaçables qui recouvrent la plupart des murs.

Les deux locaux offrent de nouvelles possibilités pédagogiques selon la direction.

Avec les informations d’Olivier Caron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Éducation