•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Entrer au pays de façon irrégulière ne procure aucun avantage », rappelle Trudeau

Les explications de Michel Marsolais

Bien que le Canada soit un pays accueillant où la diversité occupe une place importante, il est important d'assurer la sécurité de façon adéquate aux frontières, a rappelé dimanche le premier ministre Justin Trudeau, qui commentait le dossier des demandeurs d'asile pour la première fois en deux semaines. « Nous sommes [...] un État de loi. Le fait d'entrer au pays de façon irrégulière ne procure aucun avantage », a-t-il mentionné.

« [Il] existe des règles rigoureuses à suivre en matière d’immigration et de douanes et [...] elles s’appliquent à tout le monde », a déclaré le premier ministre, en ajoutant que les personnes désirant immigrer au pays devaient respecter ces règles.

M. Trudeau a également été interrogé sur les manifestations organisées à Québec et à Vancouver par des groupes d’extrême droite pour dénoncer l’accueil de milliers de demandeurs d’asile au pays.

« Je condamne les démonstrations d’intolérance et de racisme de la part de minorités qui sont apparues dans notre société », a-t-il déclaré.

Le premier ministre est d’avis que les Canadiens et les Québécois sont ouverts, forts et empathiques. Les rassemblements pour célébrer la diversité de la communauté partout au pays le prouvent, selon lui.

Une petite minorité de groupes fâchés et racistes n’ont pas le droit de définir qui nous sommes comme pays et de changer nos valeurs de tolérance et d’ouverture.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

M. Trudeau a fait le point sur le sujet lors d'un point de presse organisé à l'occasion de la visite officielle du premier ministre de l'Irlande, Leo Varadkar, au Canada.

Les deux hommes, qui se sont rencontrés pour la première fois à Dublin en juillet dernier, ont tenu une rencontre à huis clos en matinée pour discuter des dossiers liés à la diversité et à l’inclusion, ainsi que de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne, qui doit entrer en vigueur sous peu.

« Nous avons parlé de la manière dont les entreprises irlandaises et canadiennes peuvent bénéficier d’un meilleur accès au marché et réaffirmé notre engagement envers les mesures progressives de ces engagements », a fait savoir Justin Trudeau.

M. Varadkar doit rencontrer des investisseurs et des chefs d'entreprises durant son séjour au pays. Il a rappelé que les échanges entre le Canada et l'Irlande représentaient 3 milliards de dollars chaque année et que la communauté irlandaise canadienne comptait environ 4,5 millions de personnes. Il compte faire la promotion du tourisme en Irlande également.

J'espère que cette visite ainsi que nos engagements futurs permettront de développer les relations entre le Canada et l'Irlande, autant en matière d'investissements que d'échanges, de tourisme, d'entrepreneuriat et de coopération sur les enjeux-clés internationaux.

Leo Varadkar, premier ministre irlandais

Âgé de 38 ans, Leo Varadkar est devenu en juin dernier le plus jeune premier ministre de l’histoire de l’Irlande – et le premier dirigeant ouvertement homosexuel du pays. Il a été invité au Canada à l'occasion de l'événement Fierté Montréal 2017.

Les citoyens du Canada et de l’Irlande savent que la diversité est une source de force et non de faiblesse. Nous comprenons qu’il ne s’agit pas seulement de tolérer nos voisins, mais qu’il faut plutôt célébrer ce qui rend chacun de nous unique.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

C'est la première fois qu’un chef de gouvernement étranger prend part à un défilé de la fierté gaie avec un premier ministre canadien au Canada, selon le bureau de M. Trudeau.

Les deux premiers ministres ont aussi profité de leur point de presse pour dénoncer les attentats terroristes à Barcelone, en Espagne.

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouveaux arrivants

Politique