•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La murale Tracadigash immortalise l'histoire de Carleton-sur-Mer

Environ 150 personnes se sont déplacées pour assister au dévoilement de la murale.
Environ 150 personnes se sont déplacées pour assister au dévoilement de la murale. Photo: courtoisie Ville de Carleton-sur-Mer

En marge des festivités du 250e anniversaire de Carleton-sur-Mer, une murale historique intitulée Tracadigash a été dévoilée vendredi. Tracadigash était le nom que les autochtones avaient donné au site, à l'origine.

Un texte de Brigitte Dubé

Créée par les artistes Patrick Dionne et Miki Gingras, cette œuvre est un legs offert à la population, afin de souligner le 250e anniversaire de la ville.

Il s’agit d'un photomontage réalisé en association avec les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie. Ils ont travaillé pendant deux ans sur le projet.

Installée sur la pharmacie Jean-Coutu, la murale est composée de plusieurs centaines d’images anciennes et actuelles.

La murale est installée de façon permanente sur une façade de la pharmacie Jean-Coutu.La murale est installée de façon permanente sur une façade de la pharmacie Jean-Coutu. Photo : courtoisie Pascal Alain

Pascal Alain, directeur du loisir, du tourisme et de la culture, Ville de Carleton-sur-Mer, mentionne qu'il s'agit d’un pont entre le passé, le présent et l’avenir.

On voulait montrer l’histoire et le savoir-faire, le savoir-être, les fêtes, et les rassemblements, pour laisser des traces, se donner un legs à la suite des fêtes.

Pascal Alain, directeur du loisir, du tourisme et de la culture, Ville de Carleton-sur-Mer

Les artistes ont sollicité la participation des citoyens de Carleton-sur-Mer pour les photos anciennes, mais aussi pour la transmission orale d'histoires ou d'anecdotes.

La murale mesure près de 10 mètres de large et plus de 2 mètres de haut.

 

Est du Québec

Arts visuels