•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un record du monde sur piste à 80 ans

Giuseppe Marinoni à l'entraînement

Giuseppe Marinoni à l'entraînement

Photo : Facebook : Marinoni Movie

Radio-Canada

L'ancien champion cycliste Giuseppe Marinoni s'apprête à s'attaquer au record du monde de l'heure chez les 80-84 ans. Dès 15 h, le 19 août, sur la piste de Milton, en Ontario, il tentera de devenir le premier Canadien à réaliser cet exploit.

« Ça va nerveusement », a lâché Marinoni au bout du fil. Il n’a sans doute jamais été aussi nerveux de toute sa vie. Il est tellement nerveux qu’à la veille de sa course, il a rêvé qu’il mourrait sur la piste.

Le célèbre fabricant de bicyclettes et fondateur de Cycles Marinoni s’est entraîné pendant des mois pour battre le record du monde, mais il n’est pas certain de pouvoir y parvenir.

« J’ai des doutes, mais on ne sait jamais. »

Le titre appartient au Français Paul Martinez, 82 ans. En 2016, il a atteint une vitesse de 38,657 km/h, après avoir passé seulement deux ans de sa vie sur la piste.

Le Québécois a récemment fait un test de 30 minutes à 38,300 km/h. Il espère maintenant pouvoir garder ce rythme pendant une heure.

Le défi est lancé. Je vais faire mon maximum pour battre le record.

Giuseppe Marinoni

Dans tous les cas, Marinoni repartira avec le record canadien, puisque personne n'a essayé avant lui.

Il avait établi le record mondial chez les 75-79 ans en 35,728 km/h, en 2012.

À lire aussi :

[PODIUM] Le bicycle m’a ramené à la vie

L’Italien d’origine s’exécutera devant une salle comble dans le nouveau vélodrome construit près de Toronto pour les Jeux panaméricains de 2015.

Le réalisateur du documentaire Marinoni, le feu de la passion, Tony Girardin, organise des voyages en autocar qui partiront de Terrebonne et de Montréal pour aller l’encourager.

« Le vélodrome va être plein, c’est ça qui m’énerve encore plus », a avoué le cycliste.

En l’honneur d’un ami

Giuseppe Marinoni avec le vélo qu'il a construit pour Jocelyn LovellAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Giuseppe Marinoni avec le vélo qu'il a construit pour Jocelyn Lovell

Photo : Radio-Canada / Alain Décarie

Comme pour son record en 2012, Giuseppe Marinoni a choisi de courir avec le vélo en acier qu’il a construit pour Jocelyn Lovell en 1978, avec lequel ce dernier a été champion canadien, champion aux Jeux du Commonwealth et vice-champion du monde.

L’octogénaire a insisté pour courir avec ce « bicycle » et a fait une croix sur le carbone, plus performant, selon certains.

« C’était un vrai bon ami pour moi. Je le fais pour ça. En souvenir de Lovell. »

En août 1983, Jocelyn Lovell a été renversé par un camion durant un entraînement. Cet accident l'a rendu tétraplégique pendant 33 ans. Il est décédé le 3 juin 2016.

Cyclisme

Sports